Coucou c’est nous !


Le Prescripteur, c’est le magazine féminin créé par Prescription Lab pour vous parler beauté sans niaiserie, mode sans complexe et vous présenter des femmes et des hommes sans limite !

S’abonner au Prescripteur papier


Recevez chaque mois dans votre boîte aux lettres Le Prescripteur glissé dans la box beauté Prescription Lab !

45 ° 9 dans le sud est de la France, record battu depuis que l’on mesure les températures en France. Heureusement l’ensemble de l’Hexagone n’a pas atteint ce pic de chaleur, mais le mois de juin a connu un épisode de canicule exceptionnelle et ça continue en ce mois de juillet ! Alors que l’été commence tout juste, faut-il protéger nos crèmes, poudres, sérums et rouges à lèvre de la chaleur ? La réponse est OUI !

Retour sur les règles de base de conservation des cosmétiques !

Dieu merci, Il ne fait  pas 40° à l’ombre tous les jours ! Mais il est bon de se rafraichir la mémoire côté conservation.  La plupart de nos cosmétiques contiennent de l’eau, qui dit eau dit possibilité de prolifération bactériennes. A part la cosmétique solide qui n’a pas cet inconvénient, sachez que d’une manière générale, vos soins n’aiment pas l’humidité, la chaleur et le soleil, même s’ils ont été testé en laboratoire. Il y a fort à parier que vous gardez précieusement vos produits dans la salle de bain. Pratique  mais pas idéal. C’est en général une pièce humide et  chaude. Alors que faire ?

Règle n°1 Au sec

Fuyez les bords de lavabo ou de baignoire. Organisez-vous un petit coin rangement dans un endroit sec : tiroir, placard,  meuble de rangement etc. Pendant des années, j’ai rangé mes produis dans une petite armoire de poupée chinée dans une brocante. Faites preuve de créativité !

Règle n° 2 A l’abris du Soleil

Exit les bords de fenêtre, les baies vitrées et les velux. Soumises à une forte luminosité associée de fait à  la chaleur, les formules de vos soins peuvent se détériorer. Les plus sensibles à la lumière du Soleil, les produits en poudre, les fards à joues ou à paupières etc. A la chaleur, le rouge qui fond, la crème qui se couvre d’une couche huileuse, les sérums  font grise mine et le vernis qui coagule.

Règle n°3 A température constante

L’idéal est de trouver un lieu de rangement où la température varie peu genre  «cave»  pour cosmétiques millésimés avec petit 20 ° constant. Pour cela n’hésitez pas à délocaliser vos soins dans la pièce la plus épargnée par la chaleur en été et la pièce la plus chaude en hiver même si cela complique votre routine matinale.

30 ° dans l’appart, exil dans le frigo ?

Bonne idée,  pour certains produits c’est même recommandé, mais  pas tous ! Attention, sachez que vous entrez en zone sensible. Mélangez alimentaire et cosmétique, la cohabitation est possible à condition de respecter de solides règles d’hygiène

Focus sur l’hygiène et la conservation

  • Fermez hermétiquement tous les pots, récipients, bouteilles, tubes etc.
  • Nettoyez vos contenants avant de les mettre au réfrigérateur.
  • Rangez-les dans les compartiments de la porte pour éviter qu’ils ne soient en contact avec des aliments ou dans un bac qui leur sera dédié.
  • Attention conservez vos cosmétiques au frigo ne rallongent pas leur durée de vie.

Les produits frigo compatibles

  • Les soins après-solaires, quoi de plus agréable après une journée de plage ou une heure de bronzette sur le balcon qu’une crème fraîche sur le corps. Aussi grisant qu’un spritz glacé à l’apéro !
  • Les sérums et crèmes contours des yeux ou anti-poches

L’effet frisson de l’application permet de décongestionner votre épiderme et de raviver la circulation sanguine. Votre teint est plus frais et plus lumineux. Vous pouvez conserver ces soins toute l’année au frigo, canicule ou pas. Mais attention, une fois que vous optez pour cette solution, laissez-les toujours au frigo, car ces produits détestent les montagnes russes côté température.

  • Le vernis à ongle, il ne durcit pas au froid mais au contraire se fluidifie. Un vernis exposé à la chaleur peut coaguler.
  • Le rouge à lèvre même punition, le frigo protège sa texture et lui évite de fondre.

Ceux qui n’aiment pas le frigo

  • Ma crème de nuit, elle a besoin de rester à température ambiante pour être efficace. Eloignez-la du soleil et rangez-la dans l’endroit le plus tempéré de la maison.
  • Les soins capillaires, ils supportent assez bien la chaleur et l’humidité
  • Les poudres en soins ou maquillage, elles supportent mal voir pas du tout le frigo, trouvez-leur un petit coin frais.

Que font les marques pour  protéger leurs formules de la chaleur ?

Sachez tout de même que la plupart de vos produits ont été testé en laboratoire pour les fortes chaleurs comme pour le froid. Nous avons interrogé deux laboratoires de cosmétiques réputés pour leur sérieux et la qualité de leurs produits.

Prescription Lab

« Il faut savoir que tous les produits sont soumis à des tests à 37°C, 40°C ou 45°C pendant 1, 3 mois ou plus selon le type de produit. Le but est d’analyser leur réaction. Il est important de garder en tête qu’au fur et à mesure que le produit vieillit, ses propriétés physiques peuvent changer – sans pour autant perdre ses bénéfices ! Voici quelques critères que nous évaluons pour nos produits :  la couleur, l’odeur et l’apparence, les changements subis par l’emballage, le pH, la viscosité, les changements de poids, les tests microbiologiques démontrant la capacité du produit à inhiber le développement microbien au cours d’un usage normal, etc.

Personnellement, les transformations des textures m’intéressent particulièrement dans le développement des soins Prescription Lab. Pour mettre au point notre baume démaquillant, je me suis inspirée des transformations de mon huile de coco dans ma salle de bain. En été avec la chaleur, elle devient complètement liquide, en hiver, beaucoup trop solide pour mon démaquillage. Même si ses propriétés ne sont pas altérées, l’expérience beauté est moins agréable. J’ai donc eu l’idée d’emprisonner l’huile de coco dans un baume qui, lui, n’est pas soumis à tous ces aléas de température. Ce baume se transforme en lait au contact de l’eau, lors de son utilisation.

Mon conseil pour cette période de canicule pour conserver la texture et la sensorialité de nos soins : les conserver dans un endroit frais et sec ou au frigo par forte chaleur. La fraîcheur de vos masques par exemple apporteront en plus une action décongestionnante ! »

 

La Roche Posay

« Nous soumettons tous nos produits à des stress thermiques qui vont au-delà des températures caniculaires et sur plusieurs semaines pour garantir la stabilité de nos formules dans le temps et quelques soit les conditions de climat, du plus froid au plus chaud. Nos produits sont fabriqués en France mais diffusés dans le monde entier.  Toutefois, il  est recommandé de conserver ses produits cosmétiques dans un endroit propre et sain et de les éloigner d’une source de chaleur.  Concernant certains de nos produit, on peut placer son brumisateur d’eau thermale quelques minutes au réfrigérateur avant de l’utiliser. L’effet apaisant en sera renforcé. Pour les peaux à tendance atopiques  ou qui souffrent d’eczéma, placez le baume Lipikar  au frais avant de l’utiliser cela renforce son efficacité apaisante. »

 

Sophie Hérolt Petitpas

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
300
  Subscribe  
Me notifier des