A

Atelier 1904 : la lingerie éthique en napperons et dentelles anciennes

Coucou c’est nous !


Le Prescripteur, c’est le magazine féminin créé par Prescription Lab pour vous parler beauté sans niaiserie, mode sans complexe et vous présenter des femmes et des hommes sans limite !

S’abonner au Prescripteur papier


Recevez chaque mois dans votre boîte aux lettres Le Prescripteur glissé dans la box beauté Prescription Lab !

Alison intègre les ateliers Chanel à 18 ans : elle y apprend le métier de couturière, le goût des belles matières, le souci de l’excellence et de l’exécution parfaite. Forte de ses 6 ans d’apprentissage, elle décide en 2019 de réaliser son rêve : créer sa propre marque de lingerie haute couture. Atelier 1904 est né : des ensembles de lingerie à la mesure de nos poitrines réalisés à partir de dentelles anciennes chinées et de napperons d’époque. Une démarche 100% artisanale puisqu’Alison confectionne tout elle-même depuis sa maison en Bretagne… Rencontre.

Quel a été ton parcours dans la mode ?

J’ai passé 6 ans chez Chanel, j’ai tout appris là-bas : les bases de la haute couture. J’ai aimé apprendre à coudre, cela a été dur mais tellement enrichissant ! J’ai fait l’expérience du salariat et je n’ai trop aimé le statut de la couturière dans les entreprises : sur le plan créatif, je suivais une direction artistique et je ne pouvais pas prendre de décision. C’était assez frustrant. J’avais soif de réaliser mes propres créations.

Monter ta propre marque était un rêve ?

Oui, depuis toujours je rêve de monter une boîte. Être salariée chez Chanel faisait partie du plan ! (rires) J’ai commencé chez eux très jeune, à 18 ans car ces métiers d’art sont des métiers passion qu’on apprend très tôt en intégrant des grandes maisons.

Pourquoi as-tu choisis la lingerie comme médium de création ?

En réalité, j’ai commencé par une marque de prêt-à-porter : white line, mais cela m’a demandé beaucoup de fonds, un long temps de fabrication et de grands espaces de stockage. Une pièce de lingerie est beaucoup plus petite et rapide à fabriquer. Je m’y suis davantage retrouvée.

Ma lingerie est 100% artisanale. La majorité de mes tissus sont anciens, je chine beaucoup de dentelles anciennes. Je réutilise de vieux napperons pour les transformer en brassière et lingerie.

Alison, créatrice d’Atelier 1904

Ton concept est de proposer des créations réalisées à partir de tissus chinés…

Ma lingerie est 100% artisanale. La majorité de mes tissus sont anciens, je chine beaucoup de dentelles anciennes. Je réutilise de vieux napperons pour les transformer en brassière et lingerie. Des shorty sont fait à partir de service à thé. Je fais les brocantes, je fais des affaires sur le boncoin. Je rachète des fins de stock ou des choses qui proviennent de particulier pour fabriquer à partir ce qu’on a déjà. Ce sont des pièces uniques : parfois je peux faire seulement 1 ou 2 soutiens-gorges dans un napperon !

 

Où sont fabriquées tes pièces de lingerie ?

Je réalise tout à la main depuis mon atelier en Bretagne. J’ai quitté Paris pour lancer atelier 1904, je suis de retour dans la maison familiale le temps de lancer mon entreprise ! 

J’élabore un soutien gorge comme un vêtement

Peux-tu nous parler des coupes de tes modèles…

Je ne confectionne que ce que j’aime ! (rires) J’adore la culotte taille haute : elle met en valeur n’importe quelle courbe ! Elle galbe les hanches, marque la taille… Je ne voulais pas une gaine mais une belle culotte sensuelle. Je ne trouvais pas mon compte dans les marques de lingerie. J’ai souhaité proposer des coupes qu’on ne trouve nulle part : j’impose mon style ! J’élabore un soutien gorge comme un vêtement : je pose des bolducs que j’épingle sur mon mannequin de tissu et qui donnent la forme. Je construis ma forme sur le mannequin et ensuite ce sont des heures de retouche ! 

Chaque ensemble porte le nom de reine…

Je suis passionnée d’Histoire de France ! 

Tu proposes de réaliser une lingerie 100% sur-mesure…

Je propose effectivement des tailles standards sur le site mais il est possible de m’envoyer ses mensurations par mail ! 

Comment vois-tu l’avenir ?

Je vis une étape cruciale : faire connaître ma marque et séduire une clientèle avec mes modèles de lingerie. C’est mon gros travail de cette année. 

Quels sont tes modèles fétiches ?

Ma culotte préférée est la Comtesse ! Mon soutien-gorge est le Catherine de Médicis fait en napperon, j’aime aussi beaucoup Madame de Pompadour (le plus confortable de la collection) et le Jeanne de bourbon, mon dernier prototype !

Allez faire un tour sur son site ! Et on vous réserve une jolie surprise à la Saint Valentin…
Suivez @leprescripteur sur Instagram !

Categories
Team Prescription

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
300
  Subscribe  
Me notifier des