C

Caroline de Benoist, une créatrice aux mille et une couleurs

Ses créations ont le don de déclencher chez nous un regain de joie et de vitalité et sa façon si élégante de sublimer les savoir-faire d’endroits iconiques comme Bali ou le Rajasthan, lui a vite octroyé une place de choix au sein des créatrices les plus en vues du moment. Caroline de Benoist nous a ouvert les portes de sa maison et de son univers :

Cela fait déjà quelques années que l’on suit l’arrivée des collections de Caroline de très près et toujours avec l’assurance de retrouver des pièces à la fois hyper pointues dans leur élaboration et leur fabrication et pleines de fantaisie et de joie de vivre ! Une joie de vivre qui semble bien être le moteur de cette maman de 4 enfants dont le mari n’est autre qu’Olivier de Benoist, acteur et humoriste et son plus fidèle admirateur.

Après avoir lancé ses bijoux de haute fantaisie qu’elle qualifie elle-même de « fantaisie sérieuse » et une première collection de joaillerie, la créatrice décline désormais son univers multicolore dans des pièces d’arts de la table, des vêtements et des accessoires déco et n’entend pas s’arrêter là ! Les mondes de Caroline s’ouvrent toujours plus grand à chacun de ses voyages en Inde, son pays de prédilection. C’est là que naissent la plupart de ses créations, stimulées par la multitude de savoir-faire et le raffinement des artistes de ce pays aux mille visages. Pour elle, tous les voyages sont d’ailleurs sources d’inspiration et de potentiels nouveaux horizons pour la marque.

Caroline Benoist, votre parcours est le parfait exemple d’une reconversion réussie, racontez-nous…

C’est vrai que c’est assez atypique ! Après mon bac, j’aurais adoré étudier l’histoire de l’art, ayant baigné dans ce milieu depuis l’enfance grâce à mes parents. Mais je me suis finalement dirigée vers des études de droit et la propriété intellectuelle. J’ai travaillé ensuite chez LVMH et Hermès pendant quinze ans en tant que juriste.

Caroline de Benoist, créatrice aux mille et une couleurs
Caroline de Benoist, créatrice aux mille et une couleurs

Qu’est-ce qui a provoqué le déclic de la créa ?

J’ai toujours été attirée par la création ! J’adorais voir les nouvelles pièces sortir des ateliers Hermès. J’étais passionnée et fascinée. J’ai formé mon regard et mon goût auprès des artistes qui travaillent pour cette maison exceptionnelle, mais à l’époque, j’avais conscience que je n’avais absolument aucune formation et que ce serait compliqué de me lancer dans cette voie. Et puis un jour, à l’occasion d’un voyage familial à Bali, je suis tombée sur un petit atelier local auquel j’ai demandé de réaliser une bague que je venais de dessiner en m’inspirant des vanneries des marchés indonésiens. En voyant le résultat, j’ai été totalement bluffée ! Et surtout, cette bague tressée a eu un succès dingue quand je suis rentrée et que je l’ai proposée sur mon Insta. L’aventure a commencé.

Comme souvent avec ce pays, l’Inde a été aussi un véritable choc ?

Oui ! Un vrai déclic émotionnel ! J’y suis allée la première fois afin de délocaliser ma production de bijoux dans un atelier à Jaïpur, plus grand que celui de Bali qui ne pouvait plus suivre.

J’ai trouvé en Inde non seulement des savoir-faire uniques et d’une finesse incroyable, des matériaux d’une richesse infinie comme cette multitude de pierres fines dont ils disposent, mais aussi des émotions inconnues, une intériorité, une spiritualité qui m’ont bouleversée. C’est aussi ce que j’essaie de faire passer dans mes créations.

Caroline de Benoist pour Le Prescripteur
Caroline de Benoist, interview porrtait créatrice aux mille et une couleurs céramique bijoux artisanaux

Le confinement, de façon inattendue, a confirmé si ce n’est décuplé le succès de la marque ?

Oui, c’était vraiment une période folle ! J’ai lancé mes premières créations sur mon site et mon Insta juste avant le premier confinement, et quand c’est arrivé j’ai bien cru que ce serait la fin du voyage. En fait ce fut tout l’inverse, comme beaucoup d’autres créateurs d’ailleurs qui ont vu leurs ventes boostées par de nouveaux comportements d’achat.

Je proposais des pièces qui parlaient de voyages, colorées et gaies et ça a plu aux gens ! J’ai même dû remettre des choses en production comme mes pyjamas qui ont littéralement cartonné !

Les couleurs sont une des signatures de la marque ?

Oui, l’Inde est le pays de la couleur par excellence et j’y ai trouvé le moyen d’exprimer mes envies de pièces éclatantes, à la fois élégantes et remarquables (au sens propre comme au figuré). Que ce soit à travers mes bijoux qui sont conçues dans des nuances marquées et avec des pierres aux énergies presque palpables, que pour mes créations de céramiques et de textiles.  Et puis, je suis tellement admirative du travail des artisans sur place.

Je pourrais passer des heures à les regarder dessiner à la main les volutes bleues d’un vase ou d’une assiette, ou faire naître un motif au block print (technique d’impressions de couleurs végétales sur du tissu avec des tampons en bois sculpté) sur une nappe.

Caroline de Benoist
Caroline de Benoist, interview porrtait créatrice aux mille et une couleurs céramique bijoux artisanaux

Justement l’inspiration, les motifs, les formes, comment arrivent-ils ?

Ils naissent de tout ce que je côtoie quand je suis en voyage. Des fresques murales dans un palais aux personnes ou aux paysages que je croise. Sur place, j’ai une espèce de frénésie créative qui dure tout au long du séjour. C’est exaltant et très fatigant à la fois ! Mais je sais qu’une fois arrivée dans cet endroit incroyable, je suis hyper productive !

D’ailleurs, tous les voyages nourrissent mon inspiration. Je me rends compte que j’ai besoin de cet éloignement, de ce changement d’environnement pour être au top de ma création.

Caroline de Benoist
Caroline de Benoist, interview porrtait créatrice aux mille et une couleurs céramique bijoux artisanaux

Quels sont les prochains défis de la marque ?

En plus de mes collaborations avec le Bon Marché qui m’offrent de superbes opportunités de créations et de prises de parole, mais aussi celle de rencontrer en vrai mes clientes et de partager mon univers [ndlr : Caroline y sera à nouveau présente à partir du 26 août avec une nouvelle collection pour les 170 ans du grand magasin, ainsi qu’à Noël], j’ai évidemment le rêve de pouvoir réunir tous mes mondes en un seul lieu ! Un espace bien à moi. Et j’ai envie de continuer à explorer de nouveaux terrains de création, de m’intéresser à d’autres formes de savoir-faire, comme certains artisanats d’art italiens ou portugais…

Vous avez une très belle communauté Insta, nombreuse, fidèle et attentive. Vous postez beaucoup de très belles photos de vos voyages. Est-ce que ce le succès de votre marque ne vient pas aussi un peu de ce message à la fois éthique et esthétique, de joie, d’évasion, d’énergie positive et finalement d’une certaine philosophie de vie que vous arrivez à partager ?

Quand je rencontre mes clientes, je réalise en effet à quel point elles sont sensibles à cette énergie et que le bonheur que j’ai de faire ce que je fais, arrive à imprégner mes créations et à rejaillir sur elles. C’est extrêmement gratifiant, surtout que (un petit peu moins maintenant) j’ai toujours un peu le syndrome d’illégitimité des autodidactes… Je doute souvent de moi. Cela me réconforte donc de voir que ma vision de ce monde est appréciée et partagée.

Caroline de Benoist, interview porrtait créatrice aux mille et une couleurs céramique bijoux artisanaux
Caroline de Benoist, interview porrtait créatrice aux mille et une couleurs céramique bijoux artisanaux
CategoriesLifestyle Mode

Poster un Commentaire

avatar
300

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de