C

Claire, entrepreneuse aux gros ovaires et fondatrice de « Meuf »

Coucou c’est nous !


Le Prescripteur, c’est le magazine féminin créé par Prescription Lab pour vous parler beauté sans niaiserie, mode sans complexe et vous présenter des femmes et des hommes sans limite !

S’abonner au Prescripteur papier


Recevez chaque mois dans votre boîte aux lettres Le Prescripteur glissé dans la box beauté Prescription Lab !

« Badass », « Entrepreneuse », « Boxeuse »… Transmettre des messages puissants qui mettent en valeur les femmes, c’est le crédo de « Meuf », une toute jeune marque de sweats née en décembre 2017. Rencontre avec Claire, sa fondatrice.

Mon premier projet de start-up, à l’école, c’était une box pour les règles douloureuses…

Meuf-Claire-sweat-sororité-féminisme-interview-le-prescripteur-xx

Qu’est-ce qui t’a donné l’idée de créer Meufs ?

A la base, je travaillais dans le cinéma. J’ai fait le conservatoire d’art dramatique. Un jour, j’ai aidé un ami qui était en école de commerce à participer à un concours de start-up. Je me suis beaucoup investie là-dedans, et ça m’a tellement plu de monter un projet que je me suis remise en question. J’ai postulé à un programme d’entrepreneurs à l’ESCP, ce qui m’a amenée à partir à Madrid pendant six mois. Ca a bien confirmé mon envie de monter un business. En parallèle, je lisais pas mal sur tous les problèmes que l’on rencontre quand on est une femme, je me renseignais beaucoup là-dessus. Mon premier projet de start-up, à l’école, c’était une box pour les règles douloureuses… Finalement, ça n’a pas abouti.

Meuf-Claire-sweat-sororité-féminisme-interview-le-prescripteur-footballeuseMeuf-Claire-sweat-sororité-féminisme-interview-le-prescripteur-runneuse

Et puis un jour, je suis tombée sur le site d’une marque de t-shirts qui inscrivait des adjectifs assez clichés et dépréciatifs sur les femmes : chiantes, boudeuses… Moi, c’est pas du tout comme ça que je vois les femmes. J’ai eu envie de dire : il y a plein de meufs cools qui font des choses chouette s! J’ai voulu mettre en valeur les femmes qui font des sports plutôt réservés aux hommes, comme le foot, la boxe… et plus largement, féminiser les mots et les expressions qu’on voit, en général, au masculin. C’est comme ça qu’est né « Meuf » !

Parfois, on dit d’une femme courageuse : « elle a des couilles », mais non, elle a des ovaires !

Meuf-Claire-sweat-sororité-féminisme-interview-le-prescripteur-badass

Pourquoi la mode est un moyen d’expression qui te parle?

Porter un message sur un sweat, ça peut interpeller les gens qui nous croisent dans la rue, ça peut amener un débat. C’est un moyen facile d’aborder des sujets. J’avais envie que mes sweats racontent vraiment quelque chose. Tout le monde peut m’envoyer des idées de mots à inscrire dessus, d’ailleurs ! La première idée que j’ai eue, c’était « Gros Ovaires ». Je suis partie d’une expression qu’on utilise tout le temps: « je m’en bats les couilles ». Parfois, on dit d’une femme courageuse : « elle a des couilles », mais non, elle a des ovaires ! Pourquoi, en tant que femme, on parle de quelque chose que l’on n’a pas ? Je trouvais ça chouette de le dire comme ça.

Ce qui est génial, c’est que lorsque j’ai lancé ma première collection, j’ai été contactée par plein de meufs volontaires pour poser !

Meuf-Claire-sweat-sororité-féminisme-interview-le-prescripteur-l'aventurière

On voit de plus en plus de marque de fringues, prêt à porter ou haute-couture, porter des messages ouvertement féministes, à l’instar de Christian Dior, et de son fameux t-shirt « We should all be feminist ». Quel est ton point de vue là-dessus ?

Les messages féministes sont plus ou moins à la mode, et parfois, ça peut paraître opportuniste… C’est pour ça que je ne me positionne pas comme une marque féministe, même si évidemment, personnellement, je suis féministe. Pour moi, l’idée c’était avant tout de fournir un message positif aux femmes. D’ailleurs, les filles qui posent sur le site ne sont pas des mannequins, ce sont des meufs « normales » auxquelles on peut s’identifier. Ce qui est génial, c’est que lorsque j’ai lancé ma première collection, j’ai été contactée par plein de meufs volontaires pour poser !

Meuf-Claire-sweat-sororité-féminisme-interview-le-prescripteur-guerriere

D’autres projets en vue pour développer ta marque?

Je vais aussi faire des portraits de meufs inspirantes, pas forcément connues. Elle choisissent un sweat qui leur plait, on parle de ce que leur évoque le mot. Je vais également faire un partenariat avec revelles.org, une association qui aide les jeunes filles de milieux défavorisés à développer leur potentiel, pour prendre en main leur avenir. Il y aura possibilité de faire un don à l’association à la fin d’un achat d’un sweat Meuf.

Retrouvez les sweats « MEUF », les vêtements woman power ici !

Team Prescription

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
300
  Subscribe  
Me notifier des