C

Cold Cream : le soin cocooning de l’hiver

C’est un incontournable de nos routines beauté d’hiver et surtout quand on part pour les pistes enneigées ! Le cold cream (hé oui, c’est bien un nom masculin !), redoutable bouclier anti-agressions et anti-froid, nous assure une protection optimum et apaise nos épidermes depuis des siècles. Retour sur un soin iconique…

Une formule ancestrale et simplissime

Il faut remonter au IIème siècle après J.C. et aller faire un tour chez les grecs pour trouver l’origine de la formule magique du « Ceratum Refrigerans » ou « Cérat de Galien », du  nom de son inventeur Claudius Galenus, un des pères de la médecine ayant exercé à Rome auprès de plusieurs empereurs. A la base, cet élixir à base d’huile d’amande douce, de cire d’abeille et d’eau de rose, était en fait une crème dite « rafraîchissante » que les belles Romaines utilisaient pour calmer les irritations cutanées dues à l’application de leurs produits de maquillage, souvent à base de mercure et donc très toxiques.

Hyper hydratante et apaisante, la recette miraculeuse pour les peaux lésées, n’a pratiquement pas évolué.

On est juste passé de 3 à 6 ingrédients dans les manuels pharmaceutiques de 1908 (huile volatile de rose, teinture de benjoin et… blanc de baleine ! Supprimé depuis grâce à l’arrêt de la pêche à la baleine, ouf ! ). La Pharmacopée Française de 2012 y ajoute du palmitate de cétyle (100% d’origine végétale). Chez Avène, on a remplacé l’eau florale par de l’eau thermale afin de lui adjoindre ses illustres vertus.

Des bienfaits multiples

Utilisée désormais dans toute une déclinaison de soins comme des laits, crèmes, sticks ou baumes, la cold cream a la particularité de permettre à notre épiderme de :

  • Reconstituer sa barrière protectrice dès qu’il est agressé par le froid, les changements de températures multiples, le vent ou les intempéries de toutes sortes.
  • Apaiser les gerçures, les tiraillements, les dartres et les rougeurs et calmer les irritations.
  • Créer un film à la surface de la peau pour l’isoler et la cocooner. Super pratique, en particulier lorsqu’on part skier toute une journée !

Comment utiliser le cold cream selon mon type de peau ?

La logique voudrait qu’on déconseille le cold cream aux peaux mixtes ou grasses, mais dans les faits, elle s’avère très intéressante pour traiter les endroits « fragiles » de ces épidermes. On peut ainsi l’appliquer localement sur les endroits secs du visage et du corps comme les coudes ou les mains,  et pourquoi pas, lors de vacances aux sports d’hiver, en alternance avec sa crème de jour ou de nuit, un jour sur deux.

Pour les peaux sèches à très sèches, elle peut s’avérer utile au quotidien et toutes saisons confondues, bien qu’à partir de 25 °C, sa texture très riche puisse avoir du mal à rester stable.

Les peaux normales peuvent profiter de ses bienfaits plus largement et l’avantage de sa formule simple et super saine, c’est qu’on peut faire circuler le tube dans toute la famille !

Pour les peaux sensibles, c’est un must !

Sélection de cold cream Studio Botanix et Thalgo
Studio Botanic, Cold Cream, 28€ | Thalgo, Cold Cream Marine, masque SOS apaisant, 30€
Sélection de cold cream
Uriage, Cold Cream, crème protectrice, 11,10 € | A-Derma, Xeraconfort, Crème Nutritive Anti-dessèchement, 9,99€
Sélection de cold cream
Weleda, Cold Cream Visage, 8,20€ | Avène, Cold Cream, Baume Lèvres édition limitée, 6,95€

CategoriesNon classé

Poster un Commentaire

avatar
300

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de