C

Confinement et rêves (partie 1) : vous aussi vous rêvez encore plus ?

Faites un petit sondage, vous allez vite constater que nous sommes nombreuses à rêver plus en ce moment, des rêves  plus intenses, des rêves dont on se souvient le matin, parfois effrayants, anxiogènes mais pas que.  Et si c’était le confinement ? Bingo, les psys valident sans hésiter l’hypothèse. Alors que faire de ce matériau psychique passionnant et thérapeutique ? Voici nos conseils pour apprivoiser vos rêves, les décrypter et  les accompagner le plus consciemment possible.

Nous vous proposons d’explorer cette thématique des rêves en trois parties :

Les rêves, reflets de notre vie émotionnelle, sont précieux en cette période difficile. Ils sont là pour rééquilibrer nos énergies psychiques, vider nos « poubelles » émotionnelles,  envoyer des messages et même des solutions pour se sentir mieux.

Pourquoi nos rêves explosent pendant le confinement ?

Ce nouveau quotidien restreint notre espace, nos temps sociaux. Résultat, nous passons plus de temps en face à face avec nous-mêmes. Cette nouvelle routine libère du temps disponible au cerveau pour enregistrer de nouvelles informations, mettre l’accent sur des petits détails qui n’auraient pas retenus notre attention auparavant. Le stress, l’anxiété montent, réveillent de vieilles blessures, exacerbent les émotions. Les rêves, reflets de notre vie émotionnelle, sont précieux en cette période difficile. Ils sont là pour rééquilibrer nos énergies psychiques, vider nos « poubelles » émotionnelles,  envoyer des messages et même des solutions pour se sentir mieux. Nous nous sommes inspirés des conseils donnés par Tree Carr, artiste onirique londonienne dans son livre  « Les rêves, connectez-vous à vos rêves pour enrichir votre vie » aux éditions First pour vous guider en cette période de confinement et après.

Comprendre le cycle du sommeil

Avant de passer en mode pratique,  prenons le temps de réviser comment se déroule le cycle du sommeil.

  • Phase 1 : L’assoupissement

Vous êtes entre la veille et le sommeil. C’est là que vous pouvez commencer à agir sur vos voyages nocturnes en posant un cadre de vos futurs rêves.  Vous entrez progressivement dans la phase du sommeil léger. Cette étape dure entre 1 et 10 minutes.

  • Phase 2 : Le sommeil léger

Le sommeil s’est installé, vous êtes dégagés de votre environnement. Cette phase dure entre  20 et 50 minute. Elle correspond à 50 % de notre temps de sommeil.

  • Phases  3 et 4 : Le sommeil profond

C’est la phase la plus revitalisante pour l’organisme. Elle dure entre 35 et 45 minutes.

  • La phase 5 : Le sommeil paradoxale

C’est lors de cette phase que la plupart des rêves surviennent.  Pourquoi ? Notre cerveau  est  en pleine activité. Celle-ci se déclenche environ 90 minutes après le 1er endormissement et occupe 25 % de notre temps de sommeil.
Ce cycle de 5 phases se reproduit plusieurs fois au cours de la nuit. 

Connaître et repérer les différents types de rêves

En confinement, vos rêves sont plus intenses et peuvent être différents de la normale. Pour mieux travailler sur vos productions nocturnes, essayons de faire le point sur les différents types de rêves. Un stop utile pour identifier ce que vous êtes en train d’expérimenter lors de ce confinement.

  • Les rêves de compensations

Ce sont des rêves qui comportent des messages subliminaux. Ils puisent leur contenu dans ce que vous avez vécu la veille. Ils sont là pour attirer votre attention sur un déséquilibre, une peur, une angoisse, une émotion qui impact votre quotidien et vos relations. Exemple ! Vous vous êtes pris la tête avec votre conjoint la veille et vous n’avez pas osé vider complètement votre sac car vous n’êtes pas d’un tempérament belliqueux. Vous rêvez que vous piquez une colère mémorable et foudroyante. Waouh, le matin vous n’en revenez pas, cette situation est littéralement pas possible dans la vraie vie. Et pourtant, ce rêve vous a soulagé ou tout simplement mis le doigt sur une difficulté personnelle.

  • Les rêves d’ombre

L’ombre a été théorisée par le psychanalyste suisse Carl Gustav Jung. Il s’agit de la partie sombre de votre psyché,  ce trait votre caractère dont vous ne voulez entendre parler,  trop politiquement incorrect ou désagréable. Exemple ! Un sentiment d’envie inavouable, une envie de pouvoir pas assumée etc.
Résultat, vos rêves vous mettent face à des situations, des personnages incarnant votre côté bad cop.  Ces rêves se transforment souvent en cauchemars.  Voilà un matériau fort utile pour transcender le côté obscure de votre psyché et apprivoiser le Dark Vador de votre inconscient.

  • Les rêves récurrents

Il s’agit de ce fameux rêve que vous faites régulièrement et depuis longtemps. Le scénario est identique, les personnages varient parfois mais le final est toujours le même.  En mode confinement, les deux rêves récurrents les plus repérés par les psys sont : le rêve de poursuite quand l’on se sent pourchassé ou celui qui permet de voler. Tiens, tiens, anxiété + frustration d’être assignée à résidence telle est l’équation du moment.

  • Les rêves lucides

Il s’agit de rêves que vous êtes en mesure de déclencher par une intention consciente. Vous êtes acteur du rêve, capable de le guider et de vous en souvenir. Pour vivre ce genre d’expérience, il faut de la pratique et une méthode à découvrir dans la partie 2 de cet article !

CategoriesLifestyle

2
Poster un Commentaire

avatar
300
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
trackback

[…] La période de confinement stimule notre cerveau qui rêve davantage pendant la nuit. Voici nos conseils pour enrichir leurs contenus, les décoder et les utiliser pour aller mieux. […]

trackback

[…] avons besoin d’évasion, de sortir virtuellement. Ce besoin d’évasion peut être comblé par les rêves. Mais attention, le rêve peut se transformer en cauchemar. Face à nous à même toute la journée, […]