C

Confinement et rêves (partie 2) : décoder ses rêves et les enrichir

La période de confinement stimule notre cerveau qui rêve davantage pendant la nuit. Voici nos conseils pour enrichir leurs contenus, les décoder et les utiliser pour aller mieux.

Avant d’apprendre à décoder ses rêves, utilisons quelques outils pour les apprivoiser…

Je pratique le rituel du thé du rêve

Certaines plantes prises sous forme de tisanes favorisent un sommeil plus profond et apaisé.  Choisissez parmi ce kit une ou plusieurs herbes à sommeil : mélisse, camomille, racine de valériane, lavande. Elles peuvent aussi être utilisées sous formes d’huiles essentielles. Attention, pensez toujours à vérifier les contre indications.

Puis déposez les herbes dans une tasse, versez de l’eau chaude, une cuillère à café de miel ou d’agave pour les becs sucrés. Asseyez-vous en tailleur, fermez les yeux, concentrez-vous sur votre respirations, puis  buvez à petites gorgées votre thé du rêve. Profitez de ce temps méditatif pour scanner votre journée, vos petits bonheurs, vos bobos émotionnels et commencez à élaborer une intention de rêve pour la nuit à venir. Un rêve pour nettoyer votre journée, pour vous apporter un éclairage, pour vous évader etc.

Je travaille mon intention consciente

Première étape, il est possible d’utiliser la phase d’endormissement pour déclencher un rêve, le guider dans une direction choisie et essayer de s’en souvenir le lendemain. Cela ne marche pas à tous les coups, il faut un peu pratique mais pourquoi ne pas essayer.
Au moment où vous êtes allongée confortablement dans votre lit, prête à basculer dans le sommeil, posez une intention. Dites-vous « Cette nuit, je vais faire un rêve  et je vais m’en souvenir demain matin ». Avant de vous coucher, définissez le sujet sur lequel vous aimeriez rêver, les personnes impliquées, un lieu, un souvenir etc.

Je tiens un journal onirique

 Voici l’outil le plus performant pour travailler vos rêves, non seulement les comprendre mais aussi les booster et faire en sorte qu’ils soient encore plus nombreux, riches et porteurs de messages. Consigner ses rêves est essentiel, c’est un peu fastidieux mais indispensable.  Cela nécessite une certaine discipline. Tous les matins, notez avec le plus détails et de précisions possibles vos rêves. Plusieurs options s’offrent à vous.

Le journal écrit

Misez sur un joli carnet. Customisez sa couverture, personnalisez au maximum cet outil. Laissez vivre votre créativité, votre intuition dans la présentation. Dessinez si les mots vous manquent, écrivez, collez des images, be créative !

Le journal audio ou vidéo

Autre option, enregistrez le récit de votre rêve au dictaphone ou  en vidéo. Vous pourrez ensuite l’écrire dans votre carnet de rêves ou pas. Cette technique est tout aussi efficace mais joue moins sur le registre créatif.

Comment faire ?

Notez la date du rêve, le genre de rêve (compensatoire, récurrent etc.), donnez un titre à votre rêve comme s’il s’agissait d’un film. Notez le maximum de détail mais si cela vous parait décousu et peu cohérent. Notez vos émotions pendant et après le rêve. Décrivez le contexte (lieu, époque etc.). Faites appel à tous vos sens et décrivez les couleurs, les sons, les odeurs etc. Laissez toujours une ou deux pages vierges pour y revenir plus tard.

Comment décoder ses rêves ?

Passons en mode interprétation. La tentation est de se reporter sur des dictionnaires des rêves  ou des symboles si un oiseau noir hante vos rêves ou si vous vous êtes sentis chuté du 50ème étage. Why not ? Mais rien ne vaut votre propre interprétation.  Voici le tip à suivre pour décoder ses rêves

  • Je note ou enregistre mon rêve au réveil et même dans la nuit si c’est possible
  • Je regarde si ce rêve est lié avec l’intention consciente faite la veille. Si ce n’est pas le cas, aucun souci, zappez cette étape.
  • Notez dans quel était votre état d’esprit la veille
  • Est-ce que cet état d’esprit à influencer votre rêve ?
  • Ensuite, analysez la scène du rêve, le lieu, le contexte, les personnages, animaux, symboles etc.
  • Concentrez-vous ensuite sur votre comportement. Est-il différent de celui que vous avez en temps normal ?
  • Quels sentiments ce comportement vous inspire-t-il ?
  • Si vous n’êtes pas dans le rêve,  notez puis réfléchissez sur les symboles oniriques présents dans votre rêve  comme une porte, un bijou, un animal etc.
  • Puis notez les idées intuitives qui vous passent par la tête liées ce rêve
  •  Laissez reposer vos notes, relisez-les un peu plus tard, ajoutez des informations si nécessaire.

Pour approfondir : Les Rêves – les guides de l’éveil – connectez-vous à vos rêves pour enrichir votre vie, Tree Carr (12,95€ sur le site de la fnac)

CategoriesLifestyle

1
Poster un Commentaire

avatar
300
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
trackback

[…] Partie 2 : méthode pour profiter du confinement et rêver plus et mieux […]