C

Courbet : des diamants de synthèse place Vendôme !

Coucou c’est nous !


Le Prescripteur, c’est le magazine féminin créé par Prescription Lab pour vous parler beauté sans niaiserie, mode sans complexe et vous présenter des femmes et des hommes sans limite !

S’abonner au Prescripteur papier


Recevez chaque mois dans votre boîte aux lettres Le Prescripteur glissé dans la box beauté Prescription Lab !

 

Ah les bijoux ! Chacune d’entre nous a sa petite (ou grande, oups) collection. Conscientes de l’impact écologique des pierres précieuses et surtout des diamants, nous avons rencontré Manuel Mallen, fondateur de la Maison Courbet, première bijouterie entièrement écologique, située place Vendôme à Paris. De beaux bijoux, personnalisables et qui en plus respectent la planète, on ne peut que valider… On vous récap’ tout  !

Pouvez-vous nous parler de votre parcours ?

J’ai travaillé pendant 25 ans chez Richemont et en 2013 j’ai racheté la Maison de Joaillerie Poiray. Je suis parti fin 2016 pour fonder la Maison Courbet avec mon associée, Marianne.

D’où vous est venu l’idée de fonder votre propre maison de joaillerie ?

Il y a 4 ans, mon fournisseur m’a affirmé que les diamants de laboratoire, c’était l’avenir. J’ai accordé beaucoup d’importance à ses propos car sa famille travaille pour la place Vendôme depuis très longtemps. Je me suis donc lancé !

Pourquoi avoir choisi le nom “Courbet” pour votre maison ?

En hommage au peintre. On cherchait un nom avec une connotation artistique et disruptive. Courbet l’a été avec “l’Origine du monde”, de plus c’est le peintre de la nature et de la femme. C’est aussi lui qui a fait démonter la colonne Vendôme. Quelqu’un qui a voulu changer la place Vendôme pour une bonne raison, ça correspondait totalement avec ce qu’on voulait faire.

Vous êtes la seule maison de joaillerie entièrement écologique, quelles sont les valeurs que vous souhaitez transmettre ?

Les mines de diamants sont les plus gros trous faits par l’homme sur la Terre, détruire à ce point la planète, c’est fou… Les diamants ont des qualités incroyables, mais ils ont aussi cette face un peu sombre malheureusement. Nous reproduisons la magie de la nature, mais dans de bonnes conditions. On est la seule maison de joaillerie écologique à 100% : nos écrins sont en cuir recyclé et notre or l’est aussi. Il y a  beaucoup plus d’or au-dessus de la terre qu’en-dessous, pourquoi ne pas l’utiliser ? On peut faire de beaux bijoux en respectant la planète : sans le bien, le beau n’est rien !

On peut faire de beaux bijoux en respectant la planète : sans le bien, le beau n’est rien !

Existe-t-il une différence visible entre un diamant de synthèse et un diamant de mine ?

Non aucune. C’est juste l’endroit de naissance qui diffère. Le diamant de synthèse naît dans les mêmes conditions que le diamant de mine et comme lui, se forme en quelques semaines. Ils suivent le même chemin : ils vont dans un institut de gemmologie, ils sont certifiés, gravés et taillés. Tout est pareil, la croissance, le résultat, on ne peut déterminer aucune différence entre les deux.  

Tout est pareil, on ne peut déterminer aucune différence entre les deux.  

Peut-on aussi parler de rareté pour un diamant de synthèse ?

Le diamant de mine n’est pas si rare, en effet en 20 ans on a extrait plus de 3 milliards de carats. Cela fait 1 personne sur 4 dans le monde avec un diamant taillé… La production de diamants de laboratoire, elle, équivaut à 0,00001% du stock de diamants de mine, on en produit très peu. Les diamants de synthèse sont plus rares ! 

Existe-t-il une différence de prix entre ces diamants ?

Oui, il y en a une. Un diamant de laboratoire, c’est 40% moins cher qu’un diamant de mine car on achète directement au laboratoire. On fonctionne en circuit court, on a 4 intermédiaires maximum.

Quelle est votre clientèle ?

Les personnes sensibilisées au “green living” qui s’aperçoivent qu’on a qu’une seule planète, qu’il n’y a pas de plan B. Ce sont des jeunes pour lesquels l’écologie est un sujet important et qui viennent souvent pour des bagues de fiançailles. On fait beaucoup de sur-mesure notamment sur les bagues de fiançailles pour que cela corresponde vraiment à ce que les gens souhaitent. Plus notre clientèle est au courant de notre démarche, plus elle adhère !

Quel futur voyez-vous pour le diamant de synthèse  ?

Il va continuer à se développer pour deux raisons.

La première, c’est que cette prise de conscience écologique est globale, tout le monde est touché et s’y intéresse en essayant d’apporter des solutions. Il y a une vraie prise de conscience, surtout chez les jeunes. Ce sont eux qui vont faire changer les choses. 

La deuxième, c’est que le diamant est une réserve naturelle, l’extraction va beaucoup diminuer. En 2050, on ne trouvera plus que 20% de ce qu’on trouve actuellement. La demande augmente, l’extraction diminue, une prise de conscience s’installe et nous on propose une alternative écologique. Mon but n’est pas d’être seul, on est venus place Vendôme pour faire changer les choses et ça se fait à plusieurs !

On est venus place Vendôme pour faire changer les choses et ça se fait à plusieurs !

Pour aller découvrir les créations de la Maison Courbet et son univers : https://www.courbet.com/courbet

Categories
Aliénor de Perier

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
300
  Subscribe  
Me notifier des