C

Cycles féminins, équilibre hormonal : Miyé, la « bonne amie » des femmes

« La femme connait plus de cycles en quelques mois qu’un homme en toute une vie » explique Caroline l’une des fondatrices de Miyé, nouvelle pépite « ovni » dans l’univers de la beauté. Ovni ? Oui car MiYé se positionne sur un segment pas ou peu exploité : le bien-être féminin en lien avec les cycles et l’équilibre hormonal. Bon nombre de nos inconforts physiques,  mentaux, nos douleurs, nos montagnes russes émotionnelles ont des causes hormonales, le saviez-vous ? Miyé « la bonne amie » en provençal,  s’occupe de vous avec une gamme innovante, naturelle et hyper pointue de produits naturels pour soulager ces maux féminins qui ne sont rien en une malédiction !  Laissons la parole à Caroline et Anna fondatrices de Miyé !

Avant de découvrir votre marque, une petite présentation s’impose, qui êtes-vous ?

Anna : Je suis Anna, l’associée de Caroline, et on se connait depuis l’âge de 15 ans. Je viens du monde salarié en agence de communication et rien ne me destinait  à devenir entrepreneuse. Quand Caroline m’a parlé du projet, c’était encore nébuleux. Mais j’étais happée par cette idée de parler et traiter des sujets comme la ménopause, les troubles féminins passés sous silence. Je l’ai rejoins assez rapidement. Il y a beaucoup de choses à faire dans ce domaine à commencer par une démarche militante pour démocratiser ces sujets et aider les femmes.

Caroline : pour toi c’était le prolongement naturel du Metoo ?

Anna : Oui, après Metoo, il y a  eu l’émergence de mouvements autour de l’endométriose, du syndrome post parfum, avec notamment le hashtag mon postpartum.  Je me suis dis, enfin, on prend la parole sur ces sujets. Beaucoup de femmes souffrent en silence, parfois nos amies très proches, parce que ces sujets sont absents du débat public et ignorés. Rejoindre Miyé m’est apparu comme une évidence.

Caroline : De mon côté, cela fait un peu plus de 15 ans que je fais du développement de produits dans le monde du bien-être et de la beauté.

J’ai travaillé pour des labos bio et j’ai été choquée du peu de considération apportée aux problématiques du bien-être féminin.

Caroline de Blignières, co-fondatrice de Miyé

J’ai lu beaucoup de livres, échangé avec des experts.

Je me suis rendue compte qu’il avait un flou entre la pathologie et l’inconfort et qu’il n’y avait rien ou presque rien sur le marché pour soulager les femmes et traiter la question hormonale.

Caroline de Blignières, co-fondatrice de Miyé

C’est grâce à ces discussions avec les experts que l’idée est née. J’ai découvert qu’il existait des solutions naturelles pour traiter ces problèmes.  En fait, ces sujets sont réservés à un microcosme de femmes privilégiées qui vont voir les bons gynécologues ou naturopathes, ceux qui maitrisent bien la phytothérapie. Le plus dingue, c’est que les femmes elles-mêmes,  ont du mal à identifier leur problème.  Avec Anna, on a crée ce projet à l’aube de nos quarante ans, ce n’est pas hasard.  

Si on parlait de votre positionnement,  on a du mal à  classer Miyé cosmétique ou santé ?

C’est un nouveau segment de marché qui n’existe pas vraiment. On est  dans l’univers du bien-être plutôt que la cosmétique. Miyé est une marque de bien-être féminin avec une dimension sensorielle. C’est-à-dire quand on propose un complément alimentaire, on fait attention à la taille du comprimé, s’il est bon, facile à prendre.  Quand on travaille une huile visage, un sérum corps, son parfum doit être compatible pour les femmes enceintes, les personnes souffrant d’eczéma ou de psoriasis.

Le dénominateur commun  de tous nos produits  est de limiter au maximum  les contres indications, qu’ils ne touchent pas à l’équilibre hormonal  en portant une grande attention aux perturbateurs endocriniens.

Caroline de Blignières et Anna Oualid, fondatrices de Miyé
Caroline de Blignière et Anne Oualid | crédit photo – Miyé

Avec quels experts avez-vous travaillé pour monter ce projet ?

On s’est entourée de phytothérapeutes, de micro nutritionnistes, de naturothérapeutes, de gynécologues, d’endocrinologues, notamment Céline Hovette. On a  voulu confronter la médecine allopathique corrective occidentale avec une médecine plus intégrative. On avait identifiés des problèmes précis mais on se trouvait face à une multitude d’options. On a donc pris le maximum d’infos pour créer le mix idéal qui réponde à de nombreuses problématiques en même en temps.

Quels sont les problèmes que vous traitez avec les produits Miyé ?

On s’occupe d’inconfort physique, mental, de l’état de la peau et des cheveux en partant de l’équilibre hormonal. Exemple, il y a peu de choses pour les chutes de cheveux d’origine hormonale, idem pour  la douleur pendant les règles. Certaines femmes supportent ce mal en se disant « c’est comme cela depuis que j’ai 12 ans ou x années, je me suis habituée, c’était pareil pour ma mère et ma grand-mère ». Dans le domaine de la santé et des traitements,  il y a des maux  dont les causes, les racines sont mal identifiées.

La santé féminine a été laissée de côté.

Caroline de Blignières et Anna Oualid, fondatrices de Miyé

On n’identifie pas ou peu les symptômes d’origine hormonale. On a encore du mal à considérer que les métabolismes féminin et masculins ne réagissent pas de la même manière et la principale différence, ce sont les hormones. La femme a plus de cycles en quelques mois qu’un homme en toute une vie.

Et si c’était hormonal ? Telle est votre devise, expliquez-nous ce que cela signifie.

On s’est demandé comment aborder les problèmes des femmes. Par exemple,  la chute de cheveux fait  typiquement partie des problèmes mal identifiés. On a tendance à se tourner vers des compléments alimentaires car cela peut être un manque de fer ou de zinc. Le dermatologue peut vous diagnostiquer une dermatique séboréique, or ce n’est pas forcément cela. Dans mon cas, c’était d’origine hormonale. Il faut regarder à quel endroit on perd ses cheveux. Sur le front ou entre les tempes, c’est souvent un problème de micro circulation au niveau du cuir chevelu. Au lieu de s’attaquer aux racines du problème, on s’attarde trop souvent au dernier symptôme et ce n’est pas forcément le bon. Idem pour les problèmes de sommeil en cours de ménopause, pas besoin  d’anxiolytique. La ménopause engendre un grand désordre hormonal, normal que le sommeil soit perturbé. Nos produits aident l’organisme a mieux gérer ces ascenseurs hormonaux.

Le système hormonal est un bain dynamique dans lequel on vit. Il impacte le mental et le physique. La grande chance, c’est qu’il peut réagir vite.

Caroline de Blignières et Anna Oualid, fondatrices de Miyé

75 % de notre équilibre hormonal dépend de notre mode de vie. Une fois le problème identifié, il est possible d’agir.

Caroline de Blignières et Anna Oualid, fondatrices de Miyé

Comment est construite votre gamme ?

Caroline : On est parti des symptômes les plus courants, syndrome pré menstruel, post partum, ménopause etc. On a l’impression d’avoir fait des innovations oui, mais de bon sens. Il y a 3 grandes catégories de symptômes que nous avons identifié :

  • L’inconfort physique comme les ballonnements, les retentions d’eau, les soucis digestifs, les douleurs aux seins, les douleurs articulaires, les bouffées de chaleur. 
  • L’inconfort mental, cela peut être des états de tristesse, d’anxiété, d’irritabilité.
  • L’état de la peau et des cheveux et leur lien avec les cycles hormonaux.

Après on adapte les galéniques.  Il y a des femmes qui n’aiment pas les compléments alimentaires,  on a fait une infusion très concentrée comme alternative. On a le sérum de massage pour soulager à l’instant T les douleurs aux seins alors que les compléments alimentaires agissent sur la durée et font un travail de fond. Et 2 petits nouveaux arrivent : un complexe « Boosteur des hormones du bonheur et anti-fringales » avec 3 types de magnésium/ griffonia/ safran/ Rhodiole/ vitamine du groupe B et une super huile visage régénérante aux postbiotiques et à l’extrait d’huile d’Avoine, très douce et rééquilibrante pour la peau. (Sortie Juin 2022)

Anna : Les produits ont été créés autour d’un dénominateur commun :  le minimum de contre indications. On insiste beaucoup là-dessus parce que c’est une vraie demande  notamment pour les femmes  qui ont des antécédents de cancer du sein, celles qui ont des problèmes d’endométriose entre autre. Les femmes  averties  se méfient, nos produits s’adressent aussi à elles et j’ai presque envie de dire surtout à elles. Ils sont conçus pour être le plus « « secure » possible. Notre but est de toucher le plus large public. (Sans phytohormones, sans perturbateurs endocriniens)

Quels sont vos produits best-sellers ?

Nos 3 produits best Sellers sont les 3 premiers produits  lancés. On avait pris le pari assez fou de lancer 3 produits dans 3 secteurs différents : les cheveux, l’inconfort intime, l’inconfort physique et émotionnel pendant les cycles. A priori, on parlait à 3 femmes différentes. Mais on a repéré en questionnant ces centaines de femmes qu’il y avait des liens très forts entre ces problématiques. Aucun produit parmi ces 3 ne sort vraiment du lot, et nos clientes achètent en moyenne deux de ces produits dans un même panier, car elles se reconnaissaient dans au moins deux symptômes.

  • Le premier est  le gel intime.  Il y a en déjà sur le marché mais le nôtre est un véritable couteau suisse  qui équilibre la flore vaginale, le PH avec une texture très bio adhésive, joue le rôle de lubrifiant et hydratant.  
  • Après il y a notre complément alimentaire « Equilibre féminin » qui dure 45 jours. C’est un complément alimentaire à base de plantes adaptogènes et de vitamines du groupe B. On a eu de supers retours y compris pour des femmes souffrant d’endométriose ou en phase de péri ménopause avec des bouffées de chaleur assez fortes. On s’est dit que l’on était sur un produit à spectre large qui arrivait à s’adapter à beaucoup de besoins.
  • Enfin le petit troisième, c’est le sérum pour lutter contre la chute de cheveux. La promesse était forte, elle est tenue. 

Ces 3 premiers produits étaient les plus techniques ! Ensuite on a élargi. Notre sérum corps de massage démarre très bien. Il soulage les zones douloureuses comme les seins. Ce type de produit n’existait pas sur le marché. Il a été crée à partir d’une préparation magistrale de gynécologue. Il soulage les douleurs dues à des congestions, de la rétention dans les seins et dans le ventre. Ce produit répond à une vraie attente.

Equilibre Féminin, complément alimentaire adapté aux cycles féminins qui accompagne les femmes lors de leur variation hormonale. | Brume oxygène, brume légère à 4 actions au fini sec, frais, confortable pour hydrater et apaiser. | Sérum corps cycles heureux, concentré d’actifs naturels décongestion et anti-inflammatoire, s’utilise en massage local.

Infusion concentrée cycles heureux à base de feuilles de framboisier, alchillé millefeuille, cassis, estragon recommandés pour soutenir l’organisme en cas d’inconfort liés au syndrôme pré menstruel ou de ménopause. | Elixir Peau nette concentré pour stimuler la détoxification qui favorise une peau nette. | Sérum cheveux densifiant et anti-chute, sérum capillaire certifié biologique formulé pour restaurer la vitalité et la densité du cheveu tout en assainissant le cuir chevelu.

Avez-vous des nouveautés en cours de sortie ou de préparation ?

Il y en a 3.  Le gel intime va sortir en mini format, un super outil découverte pour le démocratiser encore un peu plus. Ensuite, il y a  « Essentiel Sérénité » un complément alimentaire sur l’inconfort mental. On est sur une synergie de plantes qui boostent les hormones du bonheur, la sérotonine et la dopamine.

On s’est rendu compte qu’il y avait beaucoup de syndrome pré menstruel ou péri ménopause qui était liés à un déficit en dopamine. On est sur un anti stress, anti fringale, anti fatigue.

Caroline de Blignières et Anna Oualid, fondatrices de Miyé

Et puis il y a deux huiles de visage, une axée santé, une autre axée beauté, ce que nous a réclamé notre communauté. Ce sera donc une huile visage équilibrante, très légère, riche en pro biotique, respectueuse du microbiote cutanée avec un parfum très doux, sans allergène qui convient aussi aux femmes enceintes.  Elle agit sur la qualité du sébum, l’hydratation  avec des huiles d’avoine, de pépin de raisin anti oxydantes et anti vieillissement. Elles ont une texture hyper légère qui peut s’utiliser en sérum sous sa crème,  en soin de nuit.

Retrouvez les produits MiYé ici.

Crédits photos : zoefidji pour Le Prescripteur

1
Poster un Commentaire

avatar
300
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
trackback

[…] la lumière du soleil stimulent naturellement les glandes qui sécrètent la sérotonine et autres hormones du plaisir qui contribuent à notre bien-être, ainsi que la testostérone, responsable de notre […]