D

Dans la tête d’une confinée …

Semaine 4 ! Cela fait plusieurs jours que nous sommes toutes et tous « confiné(e)s ». Difficile de rendre compte d’une situation qui est en réalité très personnelle. Tout le monde est logé à la même enseigne et pourtant chacun le vit différemment. Que l’on soit en solo, en couple, en famille, les problématiques, les difficultés, les petits bonheurs diffèrent. 

Nous avons repéré sur le web un super papier publié par un américain, Sina Farzaneh, qui a vécu le confinement en Chine. Il en a tiré un schéma passionnant sur cette crise. Il débriefe son expérience et nous explique  comment survivre à une situation aux antipodes de nos modes de vie habituelles. Voici ses réflexions, ses conseils auxquels nous avons aussi ajouter les nôtres …

La phase 1 : Celle de la survie

Whaouuh ! Pas possible, j’y crois pas ! C’est la phase la plus compliquée, la plus critique.  Il va falloir s’adapter à un nouveau mode de vie d’un jour à l’autre. Day -1 on était dehors, au boulot etc, et le jour suivant à la maison avec la boule au ventre ne sachant pas trop comment on va s’organiser.  On passe alors en mode réactif pour s’adapter et se préparer comme on peut

Les conseils :

Oui mais vous me direz, elle est passée cette phase ! Pas forcément, il n’est jamais trop tard pour  trouver un peu d’aide.

N° 1 : On arrête de passer sa journée sur les chaines infos et les fils d’actu sur votre smartphone. Trop flippant. On sélectionne ses informations en regardant les sites officiels, les journaux sérieux pour éviter les fakes news.

N°2 : On se cale, tout ne sera pas parfait. On est tous dans le même bateau. On s’adapte, on est indulgent avec soi et les autres

 N°3 : On réfléchit  tranquillement comment utiliser ce temps libre, un temps tellement fantasmé auparavant qui est maintenant devenu réalité, c’est le moment de le mettre à profit

La phase 2 : Celle de la sécurité

Bon voilà, on commence à s’habituer progressivement à ce nouveau de vie. Parmi les good news, on fait des économies, on passe en mode rangement, on ne court plus partout, on zappe les temps de transports. On commence à y voir plus clair côté organisation.

Les conseils :

N°1 : Surveillez votre temps de réseaux sociaux qui peut vite vous accaparer et vous empêcher de faire des choses intéressantes.

N°2 : Mettez à profit ce temps en suspension pour explorer une passion, une activité que vous avez toujours rêver de faire.

N°3 : Faites un calendrier familial ou perso pour organiser vos journées un minimum. C’est hyper important ! Donnez-vous des objectifs journaliers.

N°4 : Faites-vous plaisir, changez-vous les idées

N°5 : Ouvrez un carnet de confinement genre journal de bord. Notez vos ressentis, vos émotions, les good news et les coups de blues. Attention, ne vous collez pas une contrainte de plus, faites le quand vous le sentez. Vous pouvez le faire aussi en mode audio en vous enregistrant en bande son ou en vidéo. C’est un exercice que l’on peut proposer aussi aux enfants sans les forcer !!

La phase 3 : Celle de l’appartenance

Pour ceux et celles qui sont sortis des 2 premières phases ou presque, la situation s’apaise. Ca y est, on est à peu près calé. Un « new normal » s’est installé, chacun commence à prendre ses marques. On apprend à gérer son temps entre le boulot, la famille, les amis. On trouve son rythme de croisière. Attention, ce n’est pas forcément la plus facile, car une nouvelle routine s’installe. Pas facile de renouveler les activités, de se booster, attention c’est le moment où l’on peut être tenté de se laisser aller.

Les conseils

N°1 : Le confinement n’est pas une prison mais un temps pour soi. Restez chez soi, c’est aussi rester avec soi et cette cohabitation au bout de plusieurs semaines commence soit à peser, soit à porter se fruits.

N°2 : Revoir le calendrier familial et perso histoire de varier les plaisirs, de briser la routine.

N°3 : Continuer à bien sépare temps de travail, temps familial et temps pour soi. Ne pas oublier cette phase !!

N°4 : Préparez vos repas avec plaisir. Profitez de ce temps pour apprivoiser la cuisine. Bien manger est bon pour le moral et la santé. Dégustez !!

N°5 : Explorer les programmes d’activités sur les réseaux et le net :  sport, cuisine, diy. Cela crée des rendez-vous ludiques et sympathiques que l’on peut faite en famille ou pas.

N°6 : Apprendre à vivre au jour le jour. Misez sur l’expérience des cosmonautes qui connaissent sur le bout des doigts ce genre d’expérience.

La phase 4 : Celle de l’importance

Vous avez déjà vécu beaucoup de changements en très peu de temps. Pause ! Regardez tout ce que vous avez accompli et dites-vous bravo ! Car franchement, on assure tous à notre façon. C’est le moment de mettre à profit tout ce que nous avons déjà vécu et d’envisager ce qui ne sera plus comme avant. Be positive ! Allez, on s’oblige à ne voir que le positif. Haut les cœurs !

Les conseils :

N°1 : Soyez attentifs à toutes les nouvelles idées qui ont surgit lors de cette expérience. Observez vos nouvelles façons de travailler. Qu’est-ce que vous aimez ? Qu’est-ce qui vous pèse ?  Observez comment évoluent vos relations. Posez-vous la question de ce que vous voulez faite à l’avenir de tous ces changements.

N°2 : Maintenez l’équilibre qui s’est construit lors des phases précédentes.

N° 3 : Faites un peu de prospective. Autorisez-vous à rêver à votre vie d’après.

La phase 5 : Celle de l’auto-actualisation

La vie s’est ajustée, la situation stabilisée, vous avez apprivoisé votre nouvelle vie.  Restez vigilant car l’ennui s’est aussi installé, l’impatience peut être. Il faut rester concentré, continuer à respecter les règles.

Les conseils :

N°1 : Prenez du recul, lâchez prise !

N °2 : Notez ce que vous ne faites plus et qui ne vous manques pas, faites le point sur tout ce qui vous est indispensable, vous manque vraiment.

N°3 : Aménagez votre maison, réorganisez votre environnement.

N°4 : Continuez à écrire si vous avez commencé.

N°5 : Commencez à anticiper le déconfinement à titre personnel.

Illustration – Malika Favre

CategoriesBien-être

Poster un Commentaire

avatar
300

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de