D

Déjeuner en paix : le 1er roman de Charlotte Gabris !

Cover Girl du Prescripteur en mai 2017 (ça nous rajeunit pas !!), quelle surprise de retrouver la comédienne et chroniqueuse Charlotte Gabris à l’occasion de la sortie de son premier roman « Déjeuner en Paix » aux éditions Le Cherche Midi !

Le pitch : une jeune provinciale est attablée, seule à la terrasse d’un café (hors de prix) parisien. À ses côtés, une Parisienne attend son amoureux qui tarde à la rejoindre. Deux femmes qui n’ont a priori rien en commun, si ce n’est que l’une et l’autre se regardent, se jaugent, se moquent… Rivalité féminine ? Charlotte Gabris met les pieds dans le plat !

La dernière fois que nous nous sommes vues, tu étais à l’affiche de blockbuster, 1er film  français netflix, que s’est-il passé depuis ? 

Ohlala mais oui !!! C’était en 2017, le temps passe vite ! (Phrase de vieille personne). Et bien pas mal de choses je dois dire. Plusieurs tournages, (Spirou et fantasio, Epouse mon pote, Demi Soeurs, Gaston, Divorce club, En passant pecho), une pièce de théâtre que j’ai écrite et joue avec Vincent Desagnat à la Gaité Montparnasse, un déménagement, un livre, un scénario et puis des  beaux voyages, voilà dans les grandes lignes 😉 

Surprenant (mais pas tant que ça), on te retrouve aujourd’hui auteure d’un premier roman ! Toi qu’on connait beaucoup au travers de tes chroniques, qu’est-ce qui t’a poussée à changer de format ?

En fait, je ne m’étais habituée à rien du tout, j’ai toujours écrit. D’abord mes sketchs, puis des chroniques, une pièce de théâtre, un scénario… Par contre je ne m’étais jamais dit : « Tiens je vais écrire un roman ». A la base, j’écrivais un seule en scène, et puis c’est une rencontre avec une éditrice du Cherche midi qui a donné cette impulsion de roman. J’ai adoré cette liberté d’écriture.  

J’ai essayé d’écrire dehors, mais j’ai besoin de silence absolu pour écrire. J’étais donc enfermée dans ma chambre, volets fermés, dans des positions improbables…

Charlotte Gabris – Photo de Zoé Fidji pour Le Prescripteur

Dans quelles conditions s’est passée l’écriture ? À la terrasse d’un café comme tes personnages ? Ou dans la solitude pour rester au calme ?

Ouhla… dans la solitude ! Ça m’a pris environ 8 mois, dont 2 mois l’été où j’étais dans le Sud. J’ai essayé d’écrire dehors, mais j’ai besoin de silence absolu pour écrire. J’étais donc enfermée dans ma chambre, volets fermés, dans des positions improbables… Donc plutôt enfermée et seule ! 

Je pense que le regard que l’on porte sur les autres femmes dépend également de la manière dont on se sent. Il faut cultiver la confiance en soi et l’amour de soi pour être bienveillante. 

Le regard des femmes entre elles et leur jugement est un thème central dans ton livre. Quel est ton rapport avec lui ? 

Très sensible. J’ai toujours été surprise et interloquée par la dureté que nous pouvons avoir les unes avec les autres. Nous sommes d’accord sur plein de choses, mais nous manquons parfois de bienveillance immédiate les unes envers les autres. Je pense que le regard que l’on porte sur les autres femmes dépend également de la manière dont on se sent. Il faut cultiver la confiance en soi et l’amour de soi pour être bienveillante. 

S’il devait y avoir une leçon à ton livre, comme la résumerais-tu ?

Ce que nous croyons percevoir des autres est rarement la réalité. Ce que nous pensons renvoyer aux autres est souvent faussé. Rien n’est vrai , à part notre propre vérité. On peut tromper une fois mille personnes… 😉

Déjeuner en paix de Charlotte Gabris aux éditions Le Cherche-Midi (17€)
Photo de Zoe Fidji pour Le Prescripteur

A côté de l’écriture, tu continues ta carrière au cinéma et on te retrouve dans le dernier film de Michaël Youn, Divorce Club. Quel est ton rôle ? Et comment s’est passé le tournage ?

Le tournage s’est forcément très bien passé entourée de gens que j’aime. Je joue la meilleure amie de Caroline Anglade, je suis très protectrice, je ne supporte pas qu’elle soit en couple et je suis championne de mma. Je me suis donc éclatée à prendre des cours de boxe et des chorégraphies de combat, c’était génial, un vrai rôle de composition je me suis éclatée, mais je crois que je l’ai déjà dit. 

Je suis en pleine adaptation de mon roman pour le théâtre. Mon grand projet est de trouver le ou la metteur en scène idéale pour donner vie à ce seule en scène.

Quels sont tes projets pour les prochains mois ?

Je suis en pleine adaptation de mon roman pour le théâtre. Mon grand projet est de trouver le ou la metteur en scène idéale pour donner vie à ce seule en scène. Je suis également en plein casting d’un film co écrit avec Sarah Lelouch. Elle est à la réal et moi comédienne et nous sommes en train de monter la plus belle bande possible, j’ai hâte. Et puis toujours l’écriture car je ne peux pas m’en passer.

CategoriesNon classé

Poster un Commentaire

avatar
300

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de