E

Et si on recalait nos cycles menstruels sur celui de la Lune ?

Coucou c’est nous !


Le Prescripteur, c’est le magazine féminin créé par Prescription Lab pour vous parler beauté sans niaiserie, mode sans complexe et vous présenter des femmes et des hommes sans limite !

S’abonner au Prescripteur papier


Recevez chaque mois dans votre boîte aux lettres Le Prescripteur glissé dans la box beauté Prescription Lab !

Exit la honte, les réflexions insultantes genre « elle est énervée, elle a ses ragnagnas ». Mettons un terme à cette omerta encore largement partagée autour des règles. Les Amérindiens désignent la période menstruelle des femmes par cette jolie expression « avoir ses Lunes ». Why ? Parce qu’avant que la fée électricité ne vienne perturber nos cycles naturels, les femmes avaient leurs règles toutes ensembles à la Pleine Lune ou à la Nouvelle Lune.  Aujourd’hui, nos modes de vie déconnectés du rythme de la nature, la pilule, le culte de la performance nient la beauté de ce cycle.

Au fait, c’est quoi les règles ?

On vous offre un petit rattrapage physio au cas où vous auriez encore des questions.

J 1 à J 14 La phase pré-ovulatoire : On fixe  le début du cycle menstruel  au 1er jour des règles, celles-ci durent entre 2 à 8 jours. Quand la fécondation n’est pas lieu, le taux d’hormones sexuelles (progestérone) chute brutalement et la couche superficielle de la muqueuse utérine  remplie de sang est évacuée par le vagin. Et vous avez vos règles !

14ème jour du cycle L’ovulation : Au 14ème jour du cycle menstruel, le follicule présent dans l’un des ovaires (un agrégat de cellules sphériques contenant l’ovocyte) éclate et libère l’ovocyte devenu ovule. Si celui-ci n’est pas fécondé, le cycle se poursuit.

J 15 à J 28 La phase post-ovulatoire : Après l’ovulation, l’ovaire secrète une hormone la progestérone qui engendre l’épaississement de la muqueuse utérine afin de se préparer à accepter l’embryon en cas de fécondation.  Si celle-ci n’a pas lieu,  la partie de l’ovaire qui secrète la progestérone (ou corps jaune) s’atrophie au bout de 14 jours et les règles se déclenchent à nouveau.

Voici le cycle idéal, mais certaines d’entre nous connaissent des cycles irréguliers.

Quel est le rapport avec la Lune ?

Le cycle de la Lune est de 29,5 jours, notre cycle menstruel de 28 jours. La physiologie de la femme suit le rythme de la Lune. Or il est difficile de vivre sereinement cette nature cyclique dans une société façonnée par le temps des hommes, un temps qui réclame une productivité et niveau de performance constants. Niveau d’énergie, douleurs, température corporelle, sécrétions, montagnes russes émotionnelles autant de manifestations dues à nos « Lunes » qui perturbent nos relations et entravent nos envies. N’ayez plus honte, ne cachez plus vos douleurs, vos émois et vos envies.  Miranda Gray grande prêtresse britannique des menstruations décrit dans son ouvrage culte  « La Lune rouge, les forces du cycle féminin », les 4 phases de ce cycle en associant à chaque étape une phase lunaire, un archétype féminin et des conseils pour mieux vivre au quotidien son cycle.

La Vierge, phase pré-ovulatoire, Lune Croissante

Cette phase est caractérisée par un renouveau, un regain d’énergie.  Notre besoin de sommeil diminue  Notre niveau d’énergie atteint son maximum. C’est une période propice pour travailler plus, construire, agir, établir des projets, se fixer des objectifs. Calez vos rendez-vous, les voyages les plus fatigants au cours  de cette période.  Côté libido, votre quotient séduction explose, lisez des nouvelles érotiques et passez aux travaux pratiques quand cela vous chante.

La mère, phase ovulatoire, Pleine Lune

Après une période pleine d’énergies positives mais plutôt centrées sur votre petite personne, vous basculez dans une phase  altruiste et maternante.  Prenez soin des autres, sortez, partagez. Profitez de ce temps d’échange et de reconnaissance sociale pour récolter le fruit de votre travail.  Côté libido, vous êtes remontée comme une pendule et ouverte à toutes les plaisirs.

L’enchanteresse, phase prémenstruelle, Lune décroissante

Les énergies prêtes à s’incarner dans l’ovule sont désormais  orphelines si celui-ci n’a pas été fécondé. Colère, nervosité, tristesse, agitation mentale, intolérance, une série d’émotions parfois contradictoires vous submergent. Hé oui, c’est très inconscient, mais votre corps fait le deuil de cette fécondité non aboutie. Exit la culpabilité ! Exprimez cet excès d’énergie, cet état de manque en favorisant les activités créatrices, en prenant le temps de vous écouter, de vous reposer, de prendre conscience de votre corps et de ses besoins. Côté vie sociale et boulot, ralentissez le plus possible. Misez sur le travail solo, sur son aspect créatif et intuitif. Côté libido, vous atteignez un pic de sensualité qui rend fou les hommes.

La sorcière, les règles, Nouvelle Lune

Cette phase fait surgir  « la part obscure » qui sommeille en vous et qui correspond à la fin du cycle. Votre intuition atteint des sommets. En même temps, vous avez envie de rester à l’abri de votre cocon. Votre besoin de sommeil croit, ralentissez, reposez-vous.  Ne zappez pas cet instant d’intériorité, vous entrez dans une période de renaissance, de renouvellement des énergies. Prenez soin de vous pour recharger vos batteries avant le prochain cycle. Côté libido, no stress une pause est bienvenue si vous ne le sentez pas. Mais attention, certaines d’entre vous ressentent l’effet inverse. Respectez vos envies.

Comment recaler son cycle sur celui de la Lune ?

Voici  une méthode pour caler ses menstruations sur celui de la Lune et un outil pour prendre conscience de son  vécu  au cours des 4 phases du cycle féminin.Le cadran lunaire, l’outil bien-être pour respecter votre nature

Calées ou non sur le cycle de la Lune,  nous vivons toutes les quatre phases décrites plus haut. Prendre conscience de ce qui se produit physiologiquement, émotionnellement et intellectuellement est déjà un pas immense vers davantage d’harmonie. Voici un outil pour vous aider à respecter vos besoins.  Le cadran lunaire se présente sous la forme d’une roue divisée selon les 4 phases lunaires. Notez sur cette roue (voir en fin d’article les livres ou sites où trouver le schéma) ou dans un carnet vos impressions à partir du 1er jour des règles jusqu’à la fin du cycle. Comment faire ? Prenez le temps chaque jour si c’est possible de noter vos ressentis physiques (douleurs, fatigue etc.), vos émotions (colère, ennui, sérénité etc.), vos besoins (être seule, envie de bouger, créer etc.), vos intuitions, votre désir sexuel, vos envies. Au bout 3 à 4 mois, si vous êtes fidèle à ce carnet  lunaire, vous allez voir surgir votre signature, la fluctuation de vos énergies personnelles, de vos émotions et être en mesure d’adapter vos activités, votre agenda à vos besoins les plus intimes.

La Lunaception, où comment caler son cycle avec celui de la Lune ?

Si vous souhaitez vraiment suivre les phases lunaires, testez la méthode de la Lunaception. Celle-ci doit son nom à Louise Lacey auteure d’un ouvrage paru en 1975  aux Etats-Unis « Lunacpetion : A féminine odyssey into Fertility and contraception » (non traduit en français).

Comment faire ? Dormez dans le noir total pendant tout le temps de votre cycle, mais vraiment total. Obstruez toute source de lumière, y compris le radio réveil, le portable, etc.  Puis, pendant 3 jours autour de la Pleine Lune, laissez sa lumière pénétrer dans la chambre le plus possible. Si cela n’est pas possible, utilisez une lumière de 40 watt posée sur votre table de chevet. L’idée est de reproduire les conditions de luminosité connues par nos ancêtres afin de recaler notre bio rythme sur la luminosité naturelle de la Lune.  Deux à trois mois ou cycles sont nécessaires pour parvenir à un résultat. Evidemment, tout cela est très empirique et non prouvé scientifiquement. Cela ne marche pas à tous les coups, mais les plus motivées ne doivent pas se décourager. Cela ne mange pas de pain d’essayer.

Pour vous aider : des livres et une appli

Le must have : « Lune rouge, les forces du cycle féminin », Le Jardin d’Eve, Miranda Gray,  édition Macro. Un incontournable, une bible pour celles qui veulent tout savoir sur la Lune et les femmes.

Le plus magique : « Rituels de femme Pour explorer les secrets du féminin », Johanna Dermi, Serena Zigrino, illustrations Holly Serra, éditions Le Courrier du Libre.  De nombreux rituels, méditations pour accompagner votre cycle. Topissisme !

Le plus pratique : « Mon cahier Lune, suivez l’énergie de la Lune ! » Aurore Widmer, Solar. Parfait  pour celles qui veulent être guidées pas à pas avec des exercices, des tableaux et de l’astro !

L’appli :  The Flow sur Android et App store (gratuite) pour suivre son cycle au jour le jour, noter ses impressions, suivre son état physique.

Categories
Sophie Hérolt Petitpas

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Et si on recalait nos cycles menstruels sur celui de la Lune ?"

avatar
300
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Aïda
Invité
Aïda

J’adore cette idée !