L

La Fashion Week en quelques clics – #3 Paris

Coucou c’est nous !


Le Prescripteur, c’est le magazine féminin créé par Prescription Lab pour vous parler beauté sans niaiserie, mode sans complexe et vous présenter des femmes et des hommes sans limite !

S’abonner au Prescripteur papier


Recevez chaque mois dans votre boîte aux lettres Le Prescripteur glissé dans la box beauté Prescription Lab !

Le meilleur (et parfois le pire…) des défilés à portée de clavier pour une place en front row assurée !


 

1-YSL

Le plus attendu : Saint Laurent

On espérait beaucoup du premier défilé d’Anthony Vaccarello pour Saint Laurent. Trop sûrement. L’héritage d’Hedi Slimane était bien là, celui d’Yves Saint Laurent et des années Palace aussi. Il fallait cependant y regarder à plusieurs fois pour repérer la patte du nouveau directeur artistique. Qui s’imposera sûrement la saison prochaine.

 


 

2-DIORvsLANVIN

Les plus ex æquo : Christian Dior et Lanvin

Pour la première collection de Maria Grazia Chiuri chez Dior et de Bouchra Jarrar pour Lanvin, chacune a su respectivement imposer une signature créative toute en puissance et en féminité, avec de notables points communs : des lignes pures, beaucoup de blancs, de noirs, de transparences et de pantalons, pour des looks ultra-portables. Deux premières pages joliment tournées.

 


 

3-SONIARYKIEL

Le plus émouvant : Sonia Rykiel

Un défilé en forme d’hommage à la plus parisienne des créatrices, décédée le 25 août dernier, avec des looks référence qui font tout le sel de Rykiel : la maille, les maxi sacs, les rayures, et l’indémodable sweat-shirt pour un final embué par les larmes de l’assistance. Un rare moment de poésie dans une semaine de frénésie.

 

Rykiel Forever – the poor boy sweater also reigns forever! #soniarykielss17

Une vidéo publiée par Sonia Rykiel (@soniarykiel) le


 

4-CHANEL

FOCUS – Le plus branché : Chanel

Dans un Grand Palais transformé en data center géant, Karl Lagerfeld livre pour Chanel une collection infusée d’humour et de réflexion sur le rapport que la mode entretient avec le digital. L’éternel tweed se pare sur les tailleurs de câbles d’ordinateur multicolores, les sacs s’illuminent de LED, et la lingerie pirate le premier rôle dans des matières hautement délicates. L’allure de Chanel se conjugue au futur, la casquette vissée sur la tête. Une façon élégante de répondre au débat du see now, buy now qui continue d’agiter le monde de la mode, et plus largement de questionner notre intimité avec les objets connectés, qui sont mis ici sur le même plan que la lingerie. La preuve qu’un défilé savamment configuré peut aussi donner à penser.

 


 

Et on n’a pas résisté

À partager le premier look au millième degré du défilé Chanel, un duo qui rappelle autant les Daft Punk que La Guerre des Etoiles. Un joli clin d’œil spacio-temporel pour terminer cette saison de défilés.

5-CHANEL

 


Faites partie des premières initiées à découvrir notre box beauté

BTN-SUR-ARTICLE6

Pauline Delsalle

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
300
  Subscribe  
Me notifier des