L

La Fashion Week en quelques clics – FW17 NYC

Le meilleur (et parfois le pire…) des défilés à portée de clavier pour une place en front row assurée ! Debrief de la Fashion Week prêt-à-porter de New York du 9 au 16 février !

Le plus retour vers le futur : Calvin Klein

FW-NY-CALVIN

6 mois qu’on attendait de découvrir le travail de Raf Simons (anciennement Jil Sander puis Christian Dior) pour Calvin Klein… Et il a bien fait de prendre son temps ! Après la présentation d’une collection sur-mesure (« Calvin Klein By Appointment ») le mois dernier, le premier défilé de prêt-à-porter du créateur belge tient toutes ses promesses en revisitant les codes qui ont fait le succès de la marque chez la femme et chez l’homme : l’androgynie, le denim…Mélangés à des références typiquement américaines, comme des franges, des boots de cow-boy ou des blousons de biker. Si on ajoute un sens de la coupe aiguisé made in Raf Simons, des couleurs pop et un casting qui rappelle les pubs iconiques des années 90, on peut dire que le retour vers le futur de Calvin Klein est une réussite. En témoigne la campagne de publicité à la fois très CK et décalée, dévoilée au même moment sur Instagram. Calvin Klein 3.0, here we go !

@calvinklein

 

Le plus bling : Philipp Plein

FW-NY-PHILIPP

Pour son premier défilé à New York (il présentait auparavant à Milan), le créateur allemand Philipp Plein a voulu frapper (trop ?) fort. D’abord en investissant un lieu iconique de la ville, la New York Public Library. Ensuite en se parant d’un front row ultra VIP, de Madonna (rien que ça !) à Kylie Jenner en passant par Carine Roitfeld. Et surtout en annonçant (ironiquement ?) la couleur en personne avant le début du show : « Let’s make New York Fashion Week great again ! »(sic !)…Quand on découvre ensuite l’overdose de fourrure, de clous, de cristaux, de cuir et de mini-mini longueurs sous à des maxi-maxi doudounes en lamé (OMG), on ne peut qu’être un peu sonnée… Mais curieusement, ça a l’air de marcher… Entre le casting mêlant top modèles et badass (le « détenu mannequin » Jeremy Meeks a ouvert le show), la bande-son avec un live du groupe ultra-pointu The Kills, et l’after-party très arrosée… Tout ça a buzzé à mort sur Instagram, où Philipp Plein totalise près de 500 000 followers. Pus bling tu meurs !

@philippplein78

 

Le plus prêt-à-porter : Michael Kors Collection

FW-NY-KORS

Paradoxalement, les défilés de « prêt-à-porter » portent souvent mal leur nom. Entre les délires créatifs de certains et le casting d’un autre âge (mineur ?) chez d’autres, on a souvent du mal à se dire qu’on pourrait tout porter, là, tout de suite. La grande réussite de Michael Kors depuis plusieurs saisons, et qui a culminé avec son dernier défilé, est de susciter cette envie, non seulement chez son premier rang de stars ébahies (hello Blake Lively !) mais aussi chez tous ceux et celles (la collection était mixte comme la plupart des shows cette saison) qui verront passer les quelques looks phares du défilé : un mélange subtil de belles matières, cachemire et fourrure en tête, avec des coupes confortables et des couleurs impeccables (camel, khaki, noir, gris), et vous obtenez une garde-robe d’hiver à la fois classique et sexy, luxueuse et portable, mise en valeur par un casting à la diversité d’âges et de peaux qui ne devrait plus être surprenante… Mais quand on voit passer le top tout en formes Ashley Graham ou la supermodel de 42 ans Carolyn Murphy, on se dit que oui, le prêt-à-porter peut encore faire envie.

@michaelkors

 

FOCUS – Le mouvement #tiedtogether

FW-NY-FOCUS

En parallèle de la Fashion Week new-yorkaise, le quotidien digital Business of Fashion a initié via Instagram le mouvement #tiedtogether, qui vise à communiquer un message apolitique d’égalité, de tolérance et d’union face à toute mesure d’exclusion. Indigné par le silence de l’industrie de la mode suite à des mesures qui la touchaient directement aux États-Unis et ailleurs, le rédacteur en chef Imran Amed a lancé un appel simple à tous ses acteurs, et plus largement à ceux qui souhaitent faire passer un message d’unité et d’engagement positif : attachez un bandana blanc à votre poignet et taggez-vous sur Instagram avec le hashtag dédié. Chaque tag déclenchera un don de 5$ versé par des donateurs privés à deux associations contre l’exclusion, l’ACLU (American Civil Liberties Union) et l’Agence des Nations Unies pour les Réfugiés. Quand fashion rime avec engagement, on espère que la campagne #tiedtogether, déjà partagée par une dizaine de créateurs new-yorkais, s’étendra aux fashion weeks à venir de Londres, Milan et Paris.

https://tiedtogether.businessoffashion.com

CategoriesNon classé

Poster un Commentaire

avatar
300

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de