L

Le bikini : retour sur ces bouts de tissus qui ont choqué la terre entière !

Coucou c’est nous !


Le Prescripteur, c’est le magazine féminin créé par Prescription Lab pour vous parler beauté sans niaiserie, mode sans complexe et vous présenter des femmes et des hommes sans limite !

S’abonner au Prescripteur papier


Recevez chaque mois dans votre boîte aux lettres Le Prescripteur glissé dans la box beauté Prescription Lab !

Le bikini a vu le jour il y a un peu plus de 70 ans. À l’époque personne ne veut le porter : y compris les mannequins qui refusent catégoriquement de défiler avec. L’inventeur du petit maillot se voit alors obligé d’embaucher une stripteaseuse pour son premier défilé.
Au XXème siècle : il est impensable que l’on aperçoive les formes des femmes. D’ailleurs pour se baigner, elles doivent passer par une petite cabine en bois portative, que tiennent souvent leurs maris, et qui les mène jusque dans l’eau sans qu’on puisse les apercevoir du rivage. Imaginez un cube géant dans lequel serait cachée une femme. Voilà vous y êtes. C’était comme ça il n’y a encore pas si longtemps.

Pourtant, au IVème siècle, les femmes gymnastes portaient sans problème des tenues assez semblables au bikini actuel. Allez savoir pourquoi dans l’histoire on aime faire marche arrière. 

Bref, nous voilà donc au XXème siècle, avec des maillots de bain qui ressemblent plus à des combinaisons de plongée qu’autre chose. En 1907, une nageuse australienne Annette Kellerman se montre dans un maillot de bain adaptée à la natation et se prend une amande pour avoir divulguer trop de peau (son maillot de bain n’avait pas de manches). L’affaire fait les gros titres et pousse au débat. On lâche alors un peu de leste et progressivement les actrices hollywoodiennes s’affichent en deux pièces. À condition que la culotte cache le nombril bien sûr.

Ne tournons pas autour du pot : en 1946, Louis Réard lance le bikini avec une certaine provocation puisqu’il espère que son invention soit à ce point choquante qu’elle fasse autant de bruit qu’une bombe atomique. Il lui donne pour ça le nom d’un site d’essai d’explosifs nucléaires dans le Pacifique, nommé justement « Bikini ». Explosion réussie puisque le maillot sera interdit dès sa sortie. 

En 1950, le bikini est un truc de françaises un peu dévergondées. Le roi du maillot de bain américain Fred Cole, dira même dans Time, « Les femmes françaises ont des jambes plus courtes. Les maillots de bains qui leur sont destinés doivent remonter plus haut sur les hanches pour donner l’impression que leurs jambes sont plus longues. » Non Cole, si on aime les culottes échancrées, ce n’est pas parce que nos jambes ont besoin d’aide. En 1953, sur la Côte d’Azur, toutes les françaises portent le bikini. Brigitte Bardot en tête. 3 ans plus tard, les américaines suivront enfin le mouvement. En 1965, il serait même « presque ringard » de ne pas le porter dit-on dans la presse. Time’s up.

Le Salon des Dames

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Le bikini : retour sur ces bouts de tissus qui ont choqué la terre entière !"

avatar
300
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
miss agnes
Invité
miss agnes

Et on lâche du lest, même si on a la jambe leste. Ouh la là, la correctrice est en vacances ? 😉

miss agnes
Invité
miss agnes

Je pense qu’Annette Kellermann aurait préféré se prendre une amande (miam) plutôt qu’une amende pour avoir divulgué trop de peau (petit truc : on utilise le verbe mordre quand on hésite sur la bonne forme du verbe, dans ce cas, pour avoir mordu et non pas pour avoir mordre).