L

Le Salon des Dames réintègre les femmes dans les manuels scolaires

Coucou c’est nous !


Le Prescripteur, c’est le magazine féminin créé par Prescription Lab pour vous parler beauté sans niaiserie, mode sans complexe et vous présenter des femmes et des hommes sans limite !

S’abonner au Prescripteur papier


Recevez chaque mois dans votre boîte aux lettres Le Prescripteur glissé dans la box beauté Prescription Lab !

Saviez-vous qu’aucun texte de femme n’avait été au programme du baccalauréat littéraire avant 2017 ?? #societemasculinebonjour Heureusement, le Salon des Dames, une ONG qui repense la place des femmes dans la société et les empowerise au quotidien, a sorti cette rentrée un manuel scolaire qui réintègre les femmes dans l’histoire de la littérature (parce qu’elles sont nombreuses !). Explications de Céline Bizière, fondatrice de ce mouvement qui déchire tout !

Quel a été le déclic pour lancer le projet de ce manuel ?

Ce manuel est le premier manuel au monde à réintégrer les femmes au programme de français. Et on se demande pourquoi même il n’arrive que maintenant ! Au Salon des Dames, on pense que beaucoup de lois sont passées, comme celle sur l’égalité des salaires mais que dans la vraie vie, ces lois n’existent pas. La raison est simple prendre une décision prend moins de temps que changer les moeurs et détricoter la culture de millions de personnes. On a donc décidé que cette ONG se concentrerait essentiellement sur l’éducation. Pour les enfants (à l’école) et les adultes (en entreprise).

On a attendu 2017 pour qu’un texte de femmes (La Princesse de Montpensier de Madame de Lafayette) soit pour la première fois inscrit au programme du baccalauréat littéraire !

On trouve peu de textes de femmes dans le programme du BAC Littéraire…

On a attendu 2017 pour qu’un texte de femmes (La Princesse de Montpensier de Madame de Lafayette) soit pour la première fois inscrit au programme du baccalauréat littéraire ! Pourtant, les femmes ont toujours écrit, à toutes les époques, malgré les obstacles. Le premier texte de la littérature mondiale revient à une femme et ça remonte au XXIIIème siècle avant J.C !! Il était donc urgent de rétablir cette vérité dans nos programmes d’apprentissages et dans l’histoire de l’humanité.

La mission est toute simple : donner une vision non plus masculine du monde mais MIXTE. Une société où les femmes existent non pas à travers le regard masculin mais pour elles-mêmes.

Quelle mission t’es-tu donné à travers lui ?

La mission est toute simple : donner une vision non plus masculine du monde mais MIXTE. Une société où les femmes existent non pas à travers le regard masculin mais pour elles-mêmes. Pour cela, il nous faut sensibiliser d’abord les professeurs pour qu’ils changent leur programme et osent intégrer des femmes à leur corpus. Tout a été facilité dans ce sens, n’y a qu’à reprendre le thème étudié en classe et imposé par les programmes et intervertir un texte d’auteur masculin avec un texte d’auteure féminin. L’ouvrage a été imaginé pour faciliter ce travail au professeur. Tout est déjà fait. Il n’y a qu’à l’ouvrir. Regarder les notions qui correspondent à chaque texte, les mouvements à étudier, le vocabulaire, les exercices. Nous n’avons voulu laisser aucun obstacle à l’intégration de ce manuel dans la vie des collèges.

Vous ciblez aussi les parents pour la vente de votre manuel…

Ce manuel a évidemment pour premier public l’éducation mais aussi les parents qui souhaiteraient jouer un rôle éducatif auprès de leurs enfants ou rattraper eux-même leur retard. Il est très simple d’utilisation, un peu plus fun qu’un manuel scolaire ordinaire, avec plein d’anecdotes sur plus 100 femmes que nous avons choisies de mettre à l’honneur.

Aussi, nous avons à travers ce manuel travaillé chaque thème imposé par les programmes de manière humaniste. Ce manuel n’est que amour. Nous voulions proposer aux élèves de réfléchir ensemble à la différence, à la norme, aux codes et surtout à ne pas hésiter à les remettre en question pour créer de futurs citoyens aux valeurs riches et éclairées.

Un an de travail, c’est beaucoup. De qui t’es-tu entourée pour le mettre au point ?

Bien sûr, ce manuel n’aurait jamais été possible sans l’aide précieuse et méticuleuse de mon amie Djamila Belhouchat, directrice de pôle éducation au Salon des Dames qui a réellement fourni un travail excellent. Je suis tellement fière d’elle ! Il y a aussi toute l’équipe des éditions des femmes – Antoinette Fouque, des femmes que j’ai rencontrées pour ce projet et qui sont devenues de véritables amies – Michèle Idels, Christine Villeneuve et tant d’autres. Nous nous voyons presque toutes les semaines pour échanger et débattre sur ce manuel. Durant cette année, nous avons essayé de donner le meilleur de nous-même, pour inculquer à nos enfants toute la sororité dont les femmes sont capables ENSEMBLE. Merci les filles, merci mes soeurs. Vous êtes les pierres précieuses que l’on rencontre parfois sur son chemin alors qu’on ne s’y attendait pas.

Chaque femme est une intrigue dans ce manuel. Ce que je peux vous dire, c’est que vous allez être surpris de ce que peuvent faire les femmes à des époques où on les imagine au foyer.

Peux-tu nous spoiler un peu son contenu ?

Il y a tant à spoiler ! Chaque femme est une intrigue dans ce manuel. Chaque femme a sa propre différence sa propre manière d’appréhender la liberté. Ce que je peux vous dire, c’est que vous allez être surpris de ce que peuvent faire les femmes à des époques où on les imagine au foyer. Je relis souvent ce manuel le soir, et je trouve toujours un passage qui m’émeut et me donne envie dès le lendemain matin de faire PLUS. Car face à ces pointures, on se sent tous petits mais avec des ailes tout à coup si grandes !

Où peut-on se le procurer ?

Partout ! À la fnac par exemple, chez votre libraire. Commandez-le tous, apprenez, observez le monde différemment en dehors de tout ce que l’on vous a inculqué jusqu’alors. Faites passer le message.

Le Salon des Dames prépare une plateforme qui félicitera les établissements engagés, en possession de ce manuel. Ce n’est pas du tout une question d’argent. Le Salon des Dames ne gagnera rien sur tout cela, c’est une question d’action : on souhaite que ce manuel change le quotidien de nos enfants, et pour cela nous faisons appel à tous les parents d’élèves : demandez s’il vous plaît à vos etablissements de faire cet effort d’avant-gardisme. Et nous les intégrerons à cette plateforme de mise en avant des établissements scolaires engagés pour les femmes.

 

Charlotte D.

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Le Salon des Dames réintègre les femmes dans les manuels scolaires"

avatar
300
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] Cette année Le Salon des Dames a écrit avec l’Espace des Femmes – Antoinette Fouque, le premier manuel scolaire qui réintègre les écrivaines dans les programmes de français du collège. Il y a énormément d’écrits de femmes et […]

Galou
Invité
Galou

Merci 💪👭

Thouvenin
Invité
Thouvenin

Merci pour tout ce travail, qui va permettre aux jeune filles, femmes, de s’identifier et de revendiquer leur place !

Manueb Gribouille
Invité
Manueb Gribouille

Enfin et c’est bien normal,n’est-ce pas? 👍👌💓