L

Léa Julian, Birgit Kos, Adut Akech Bior… les nouvelles abeilles des podiums !

Coucou c’est nous !

S’abonner au Prescripteur papier

Elles ont parcouru sans relâche des dizaines de kilomètres de podium entre New York, Londres et Milan. Qui sont les nouvelles têtes que les créateurs s’arrachent, et qui ont franchi à Paris la ligne d’arrivée d’un mois de défilés réussi ? Pour la troisième saison consécutive, focus sur 4 mannequins qui pourraient bien devenir les reines de la ruche.

Léa Julian – La pointue

Après des débuts discrets il y a déjà 5 ans, cette toulousaine (eh non, y’a pas que des parisiennes sur les podiums !) s’est imposée comme l’une des mannequins les plus en vue du moment avec une trentaine de défilés à son actif ce mois-ci depuis New York, et pas des moindres : Marc Jacobs (dont elle est aussi l’égérie pub), Versace, Valentino, Chanel…  Son énergie rock et malicieuse se déploie aussi bien sur les catwalks que sur papier, avec des campagnes pub pour Coach et Zara, mais aussi sur son compte Insta où elle s’immortalise régulièrement avec l’autre française qui compte, Camille Hurel (voir le portrait de Camille ici). Cocorico Léa !

Instagram @leajul

Agence : Elite

Birgit Kos – La solaire

 

Repérée dans les rues d’Amsterdam à tout juste 14 ans, Birgit Kos a pris le temps d’imposer sa silhouette healthy et racée ainsi que son franc-parler (exemple de phrase balancée au très pointilleux mag WWD« Je ne pourrai jamais vivre en Hollande où notre vie entière est planifiée dès la naissance ! ») auprès des plus grands noms de la mode. A 22 ans, elle défile pour Giorgio Armani, Ralph Lauren, Chanel…Et a posé plusieurs fois pour les campagnes H&M, ainsi que pour le Vogue allemand. Son prochain défi ? Arriver à prendre quelques semaines « off » pour s’enrôler dans une mission écologiste en Namibie…Mordante dehors, brillante dedans.

Instagram @birgitkos

Agence : Elite  

Adut Akech Bior – La nouvelle Alek Wek

Comme son idole des années 90 le top Alek Wek, Adut Akech déploie des jambes infinies alliées à une baby face et à une assurance à toute épreuve sur les podiums ; notamment sur celui de Saint Laurent pour lequel elle a débuté en exclusivité il y a trois saisons, alors qu’elle était encore au lycée ( ! ). Aujourd’hui, c’est à plein temps que cette australienne d’origine soudanaise se consacre à la carrière de mannequin, avec déjà de beaux succès : la couverture du prestigieux magazine ID, les campagnes Saint Laurent (of course !), Valentino, Moschino… ainsi que des défilés pour Calvin Klein, Prada, Chanel, Miu Miu, Stella McCartney… Une liste qui n’est pas prête de s’arrêter !

Instagram @adutakech

Agence : Elite

Johanna Defant – La brune qui compte

Son nom et son look nouvelle vague sonnent français… Mais elle vient du nord de l’Allemagne (comme quoi il n’y a pas que des tops allemandes blondes #claudia) Repérée dès mars 2016 par Anthony Vaccarello, Johanna Defant explose dès la saison suivante en défilant pour Saint Laurent, Dior, Dolce & Gabbana… Et surtout pour le dernier show du regretté Azzedine Alaïa, une distinction normalement réservée aux plus expérimentées. S’ensuivent trois marathons de fashion weeks toujours aussi chargés, et des jolies séries pour les magazines ElleHarper’s Bazaar… Ne manque plus qu’une campagne de publicité pour la faire décoller sur les murs du monde entier. Et on parie que ça ne saurait tarder…

Instagram @johannadefnt

Agence : Elite 

 

 

Team Prescription

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
300
  Subscribe  
Me notifier des