L

Luz collections, les maillots de bain éthiques et écolo !

Coucou c’est nous !


Le Prescripteur, c’est le magazine féminin créé par Prescription Lab pour vous parler beauté sans niaiserie, mode sans complexe et vous présenter des femmes et des hommes sans limite !

S’abonner au Prescripteur papier


Recevez chaque mois dans votre boîte aux lettres Le Prescripteur glissé dans la box beauté Prescription Lab !

Quand deux sœurs font le pari de se jeter à l’eau en mode bio, cela donne Luz Collections ! Entretien avec Alix et Claire Mougenot, fondatrices de la marque de maillots qui, contrairement aux marées, ne fait que monter…

On parle beaucoup de Luz cette année, mais la marque existe depuis quelque temps déjà… Racontez-nous les débuts !

Claire – nous avons lancé la marque en 2013 à Paris, l’accueil a tout de suite été positif puisque le Bon Marché nous a distribué en exclusivité. Nous souhaitions proposer un concept fort, pas seulement des maillots « trendy » comme on en trouve aux Etats-Unis ou en Australie ; nous ne voulions pas non plus remplacer systématiquement le maillot de bain par la lingerie durant l’hiver comme le font pas mal de marques françaises. Luz s’appuie sur un lifestyle healthy et eco-friendly qui va au-delà des produits et qui à l’époque était peu représenté sur le marché.

Alix – La preuve il était difficile, voire impossible, de trouver les matériaux bio et eco-conscious que nous voulions utiliser, nous avons été les chercher jusqu’en Amérique du Sud !

Il était difficile, voire impossible, de trouver les matériaux bio et eco -conscious que nous voulions utiliser, nous avons été les chercher jusqu’en Amérique du Sud !

D’ailleurs c’est à l’Amérique du Sud que le nom « Luz » (« lumière » en espagnol) fait référence ?

Claire – tout à fait, j’ai vécu 5 ans en Argentine, et nos maillots sont fabriqués au Pérou depuis nos débuts. Pour nous, « Luz » évoque l’été, le soleil, et notre désir d’illuminer les femmes, qu’elles deviennent cette lumière, qu’elles se trouvent belles avec nos maillots. Notre philosophie réside également dans l’accueil, la chaleur et la convivialité : l’achat d’un maillot de bain peut être difficile, nous avons toutes nos complexes, le but avec Luz est que nos clientes les oublient en passant la porte de la boutique!

Alix –  « Luz » représente aussi des valeurs familiales et spirituelles. Nous sommes inspirées par l’expertise passionnée et le développement à long terme portés par des maisons comme Hermès ou Stella McCartney. Nous souhaitons développer la marque dans ce sens, avec notre petite lumière intérieure que nous voulons partager, Luz c’est ça aussi !

Vous êtes une entreprise féminine et familiale, comment vous répartissez-vous les rôles ?

 Alix – chacune son domaine. Je m’occupe du développement commercial, des partenariats, des échanges avec notre bureau de presse Lizzy Studnia et de l’e-shop…

Claire – …et moi de la création et de la production des produits ainsi que de l’aspect financier. On se donne des conseils, mais on ne se remplace pas. Si Alix est absente, je ne vais pas faire son job à sa place.

Alix – nous échangeons beaucoup, tout le temps. Par exemple, j’assiste aux essayages organisés par Claire qui me demande souvent mon avis ; et parallèlement je la consulte pour chaque nouveau partenariat.

Pourquoi avoir choisi de mettre en valeur le 1 pièce comme produit-phare plutôt que le 2 pièces comme la plupart des marques de maillots ?

Claire – au début, c’était 50-50…

Alix – …et puis le « César » s’est imposé, ce modèle a très bien marché. Comme souvent, dès qu’un modèle porté par nos clientes est partagé sur Instagram, ses ventes décollent.

En boutique, nous invitons les clientes à rapporter les maillots dont elles ne veulent plus, afin qu’ils puissent être recyclés.

C’est là qu’on voit que leur réponse précédente est plus que sincère, l’une complète les phrases de l’autre, c’est un très joli ping-pong un peu condensé ici pour les besoins de l’écrit 🙂

Claire – notre mère portait très souvent des une-pièce, son élégance nous a beaucoup influencées. Le une-pièce permet également plus de liberté dans la création, on peut jouer facilement avec les coupes et les couleurs. Et enfin ce type de maillot va comme un gant à notre matière phare, le coton bio mat.

On s’est assez vite posées la question du développement de l’Hiver tout en restant en cohérence avec nos valeurs bio et conscious. Le body ne demande pas d’armatures ou d’attaches métalliques, il était donc une évidence pour nous

Et pourquoi avoir choisi le body comme unique produit lingerie ?

Claire – on s’est assez vite posées la question du développement de l’Hiver tout en restant en cohérence avec nos valeurs bio et conscious. Le body ne demande pas d’armatures ou d’attaches métalliques, il était donc une évidence pour nous par opposition au soutien-gorge par exemple.

Alix – et la tendance 90s avec le retour du body commençait à s’amorcer, on l’a senti et on a foncé.

Vous venez d’ouvrir une première boutique alors que la marque s’est essentiellement développée sur le digital, est-ce que c’était une étape incontournable de présenter votre univers « pour de vrai » ?

Alix – on avait déjà eu le Bon Marché et des boutiques éphémères depuis 3 ans mais effectivement on avait envie d’autre chose…

Claire – on cherchait un showroom pour accueillir nos clientes, et en visitant cet espace sur deux niveaux on s’est dit qu’on pouvait carrément installer une boutique sur rue et nos bureaux. Cela nous permet de conserver la proximité avec les clientes qui est primordiale pour nous, sur le digital comme « en vrai ». Cet espace dévoile également un lifestyle complet qui ne se limite pas aux maillots de bain. On y présente toutes nos collaborations, Petite Mendigote, Rime Arodaky (coïncidence, on l’a rencontrée la semaine précédente et il y a des points communs évidents ! Interview à découvrir ici), Freda Banana… Et on a encore de la place ! Pour un bar à jus par exemple…Les passants nous confondent parfois avec un bureau de style…

Alix – le plus important pour nous, c’est que les clientes se sentent à l’aise, la boutique permet de leur proposer un accueil personnalisé et de prendre soin d’elles.

On s’est engagées il y a longtemps sur une niche, bien avant la vague « eco-conscious » qui a envahi le marché.

Des ateliers à la présentation des produits en passant par le choix des matières, Luz se veut une marque éthique, qu’est-ce que cela implique pour vous ?

Claire – on s’est engagées il y a longtemps sur une niche, bien avant la vague « eco-conscious » qui a envahi le marché. On nous conseillait d’être mesurées, de ne pas forcément insister sur tous les aspects… Malgré des débuts difficiles on a tenu bon ; jusqu’aux packagings et aux pochons, nous avons voulu faire le maximum pour sourcer les matières de façon optimale et limiter l’impact environnemental. Cela ne nous empêche pas de vouloir vendre et développer notre marque !  Simplement, on pense qu’il est possible d’être à la fois tendance, business et engagées, de faire avancer Luz tout en restant fidèles à nos convictions.

Alix – aujourd’hui les clientes ont envie d’en savoir plus et nous tentons de répondre à leurs attentes, notamment avec la mise en place d’un système de tracking du produit qui décrira et décomposera la chaîne de production en toute transparence. En interne, nous trions nos déchets de bureau. Et en boutique, nous invitons les clientes à rapporter les maillots dont elles ne veulent plus, afin qu’ils puissent être recyclés.

 

Alexandra Cousteau fait partie de ces jolies rencontres qui émaillent l’aventure Luz. […] Sa fondation Good Impact défend une écologie optimiste plutôt qu’alarmiste qui fait totalement écho chez nous

En quoi consiste l’opération #NoMorePlastic avec Alexandra Cousteau ?

Claire – Alexandra Cousteau fait partie de ces jolies rencontres qui émaillent l’aventure Luz. C’est une belle personne, à l’élégance naturelle, qui partage nos valeurs : si chacun accomplit des petits actes au quotidien, c’est ça qui va finir un jour par faire changer les choses. Sa fondation Good Impact défend une écologie optimiste plutôt qu’alarmiste qui fait totalement écho chez nous.

Alix – le projet est arrivé au moment où nous planchions sur une alternative au coton bio à la demande de nos clientes… Nous lançons donc en collaboration avec Alexandra trois maillots bleu océan en Econyl, une matière élaborée à partir des filets de pêche abandonnés dans la mer, qui sont fondus et transformés pour obtenir ce tissu au séchage plus rapide que notre coton GOTS classique.

Claire – cette collaboration fait partie d’une campagne internationale beaucoup plus large lancée également par Alexandra et très relayée sur Instagram avec le hashtag #NoMorePlastic. Il y aura d’ailleurs des célébrités françaises et internationales qui partageront leur photo en maillot bleu Alexandra Cousteau x Luz tout l’été comme des cartes postales de vacances. 8% du produit des ventes sera directement reversé à la fondation Good Impact.

Comment décririez-vous Luz en 3 mots ?

Claire & Alix – Élégant, original et « écologique dans l’âme » plutôt qu’« eco-conscious » qu’on entend beaucoup mais qui est moins précis dans notre cas.

Quels sont les projets à venir pour Luz à la rentrée ?

Alix – étendre notre gamme enfant aux garçons tout en lançant une capsule mère/enfant en octobre qui sera un peu plus loin de notre univers de départ. Nous allons aussi créer pour l’Hiver une ligne de bodys et de culottes en dentelle bio, ainsi que des sacs confectionnés à partir de chutes de tissu que nous présenterons en octobre lors d’une retraite en collaboration avec le Tigre Yoga Club.

Et pour vous cet été ?

Claire – on part 4 jours ensemble en famille, un moment qui va nous permettre de réellement passer du temps ensemble. On essaie de partir une fois par an toutes les deux pour se libérer de la routine boulot et se retrouver, ça n’a pas été possible cette année donc ces quelques jours sont l’occasion rêvée…

Alix – ensuite chacune de notre côté, Claire au Brésil et moi à Zanzibar avec mon mari.

Et enfin quels sont vos essentiels beauté/bien-être ?

Alix – je me maquille très peu, je suis plus « soin » avec quotidiennement l’eau micellaire Bioderma et une crème de jour, que je complète une fois par semaine avec le Concentré Éclat de Clarins, super efficace.

Claire – bien sûr je n’utilise que des marques bio ou naturelles comme Nuxe, je suis très attentive aux étiquettes… Ça peut paraître extrême, mais j’essaie de limiter mes dépenses en eau… Et en déo (rires) !

 

Pour en savoir plus : luzcollections.com

Et pour les suivre, c’est @luzcollection

Boutique parisienne : 5 rue François Ponsard, 75116

Categories
Team Prescription

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
300
  Subscribe  
Me notifier des