M

Maître Isadora & Miss Hyde – Teasing

Coucou c’est nous !


Le Prescripteur, c’est le magazine féminin créé par Prescription Lab pour vous parler beauté sans niaiserie, mode sans complexe et vous présenter des femmes et des hommes sans limite !

S’abonner au Prescripteur papier


Recevez chaque mois dans votre boîte aux lettres Le Prescripteur glissé dans la box beauté Prescription Lab !

En août, ça se réchauffe sur Le Prescripteur… Découvrez chaque mercredi sur le blog, un nouveau chapitre de votre nouvelle érotique de l’été à lire secrètement sous le parasol ! Embarquez dans l’histoire passionnante et dévorante de… Maitres Isadora & Miss Hyde, de Esmeléïa Brandt. Ne vous fiez pas aux apparences… Découvrez aujourd’hui un teasing de la nouvelle avant la sortie de son premier chapitre demain ! Une collaboration avec les éditions MA Next Romance, littérature pour adulte.

Isadora

Bon d’accord, c’est vrai que ces derniers temps, j’ai un peu perdu les pédales, je le reconnais. Lorsque mon père m’a appris qu’il comptait se retirer du cabinet et me laisser sa place d’associé majoritaire – place dont je ne veux pas, je préfère m’énucléer à la petite cuillère – je me suis permise quelques moments de liberté.

Savoir tout ce que je sais sur nos clients et ne rien pouvoir faire au prétexte du secret professionnel me fait suffisamment culpabiliser comme ça. Je ne veux pas me retrouver avec le reste. Tout le reste. Parce que tant qu’il ne sera pas mort, et quoi qu’il en dise, mon père sera toujours là à me surveiller, à me dire ce que je dois faire, à me rappeler Lisa et tout ce qu’elle pourrait perdre si j’ose me rebeller. Alors oui, je goûte à la liberté le soir, les week-ends ou les quelques jours de vacances que l’on m’autorise, lorsque je deviens une autre femme. Lorsque je deviens Miss Hyde, une blonde assassine libre dans sa tête et dans son corps. Je me perds dans des lieux décalés, underground voire carrément libertins.

Mon père s’est laissé un an pour mettre tout en ordre avant la passation de pouvoir. Je me suis octroyé le même délai de liberté. Depuis, c’est l’escalade. Je me suis d’abord fait percer les tétons et porte désormais un anneau dentelé à chacun de mes seins. Puis, j’ai eu envie d’un tatouage. Alors j’ai fait définitivement graver à l’encre noire mon dos. Ma colonne vertébrale arbore ainsi mon mantra : « Souffle le chaude, mais ne vis que par le froid. » Cela m’a apaisé pendant un temps. Ça plus les sorties dans des clubs branchés et les plans cul d’un soir qui m’ont permis de lâcher un peu la pression. Mais je me demande sans cesse : qu’est-ce qui ne tourne plus rond chez moi ? Parce que là, toute de suite, le prochain truc de dingue dont j’ai envie, c’est lui, c’est mon client : Janus Gregor.

Tristan

Je ne le lâche pas du regard malgré la surprise de voir débarquer une foutue gonzesse pour me sortir de là. Ce n’est pas ce qui était prévu. Sa voix douce mais autoritaire m’est pourtant passée partout. Je fixe le dos de l’homme qui sort en manifestant clairement son dégoût et pose enfin les yeux sur mon avocate. Comment elle a dit déjà ? Ah oui ! Maître Isadora Cambor. Je reste sidéré un instant devant la femme qui me fait face. Je ne sais pas à quoi je m’attendais exactement. Mais clairement pas à ça. Putain de bordel de merde. C’est quoi cette grenouille de bénitier ?

Elle s’avance en faisant claquer ses talons sur le sol dallé de la salle d’interrogatoire. Elle pose brutalement sa serviette en cuir brun sur la table et lève les yeux. Maître Isadora Cambor fixe la caméra, attendant de voir s’éteindre la petite diode rouge confirmant que nous sommes seuls et dans l’intimité… Tenant mon rôle à la perfection, je la reluque sans vergogne pendant ce temps.

Maître Cambor doit faire un petit mètre soixante-cinq pour cinquante kilos environ. Un quatre-vingt-dix B lambda sur un corps délicat et svelte. Elle est si fine et menue qu’elle me fait penser à une ballerine. Surtout avec ses cheveux bruns attachés en un chignon bien serré. Aucune mèche ne dépasse. Elle sort de la poche de sa serviette, une paire de lunettes qu’elle chausse avant de poser enfin les yeux sur moi.

Eh ben merde alors… C’est quoi ses yeux ?

 

Vous avez envie de lire la nouvelle ? Le premier chapitre sort demain sur le blog ! Et les 4 suivants chaque mercredi du mois d’août… De quoi rester un peu connectée pendant vos vacances ! En partenariat avec les éditions MaNextRomance, littérature érotique et womenpower.

 

 

Team Prescription

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
300
  Subscribe  
Me notifier des