M

Morgan Lou, des bijoux inspirés de la nature fabriqués à La Courneuve

Depuis son petit atelier rempli d’outils en tout genre situé à La Courneuve, Morgane donne vie à ses bijoux inspirés de la nature, de ses formes et ses mystères. Lancée en septembre dernier, sa marque Morgan Lou nous embarque dans un univers hautement créatif avec des pièces intemporelles qu’on ne quitte déjà plus. Sa dernière collection sortie ce printemps, « Farouche », nous a carrément tapé dans l’oeil (modèle Mutine = beauté !). Rencontre avec cette artisane engagée qui souhaite revaloriser le travail manuel !

Morgane, tu as décidé il y a quelques mois de lancer ta marque de bijoux Morgan Lou. Était-ce un rêve depuis toujours ?

Le rêve depuis toujours était de pouvoir créer et d’avoir ma propre identité artistique. Je n’ai pas commencé tout de suite par le bijou, mais il est sûr qu’une fois que j’ai commencé à avoir le nez dedans, je n’ai plus décollé ! Je n’avais qu’un seul souhait, créer ma marque avec des bijoux qui sortent de l’ordinaire mais qui peuvent plaire à tous les amoureux des designs audacieux ! 

J’aime bousculer les codes de la bijouterie classique tout en conservant des designs qui s’adressent au plus grand nombre. 

Morgane, fondatrice de Morgan Lou
Morgane Le Bescond, créatrice de Morgan Lou

Pourquoi ta marque s’appelle Morgan Lou ?

Morgan car c’est mon prénom moins le -e, je l’ai ôté parce que je ne voulais pas genrer la marque. Le « Lou » car c’est une syllabe qui me colle à la peau, Vauloup était le nom de naissance de ma mère, Wallou est le surnom de mon fiancé… Et en passant, ça me permettait un subtil hommage à la grande dame de la bijouterie Loulou de la Falaise.

Tu es installée à la Courneuve d’où tu crées tes bijoux de façon artisanale. Quels outils trouve-t-on sur ton établi ?

Lesquels ne trouve-t-on pas plutôt ! (rires) Ils sont plus que nombreux, et je dois l’avouer pas toujours à leurs places. On retrouve deux chalumeaux, plusieurs marteaux et maillets, des dizaines de limes et une scie à métaux. Je pense que je n’ai pas moins d’une centaines d’outils différents !

Comment sources-tu tes matières premières ? On sait que tu utilises de l’or, de l’argent, des pierres…

C’est un gros débat dans notre métier… Il faut faire confiance aux fournisseurs et à leurs diverses certifications. 

Mon fournisseur de métaux à obtenu le Label Origine France Garantie, ce label met en avant le travail éthique et environnemental sur les métaux.

Morgane, fondatrice de Morgan Lou

Il revendique un approvisionnement sur le marché français, de production française et recyclé dans une démarche de développement durable et ça compte pour l’or ! Quant aux pierres, mon fournisseur travaille avec ses mines partenaires qui sont régulièrement vérifiées pour être respectueux des enjeux humains et environnementaux. Cela dit, pour être persuadée que tout les critères soient respectés, le mieux serait d’aller voir par soi-même !

Quelle a été la plus grande difficulté selon toi dans le lancement de ta propre boîte ? Car le métier d’entrepreneur représente bien des challenges !

Le plus difficile est ce qui vient après le lancement de la marque. La ferveur créative de l’étape de développement de la collection est épuisant mais très excitant, une fois arrivé au lancement, on se dit que le gros est derrière nous et qu’on peut profiter de la naissance de son nouveau né… Eh non ! 

Il y a toute la partie qui nous échappe en tant qu’artisane, le MARKETING, la COMMUNICATION = le début de l’angoisse.

Morgane, fondatrice de Morgan Lou

Heureusement que mon fiancé était là pour me guider et me soutenir (c’est son domaine) parce que sans lui, c’était crise de nerf assurée, enfin même avec lui je finissais par m’arracher les cheveux ! 

7 mois après, je suis tout juste en train de comprendre les fonctionnements et multiples stratégies de ces métiers ovnis pour moi !

Tu as sorti ta deuxième collection ce printemps qui confirme ton inspiration première : la nature. Que recherches-tu dans les formes de tes bijoux ? où trouves-tu ton inspiration ?

J’ai toujours eu un lien très fort avec la nature, elle m’a toujours beaucoup fascinée . Y trouver de l’inspiration n’est pas compliqué car elle recèle de nombreuses ressources de formes, de textures et de mouvements tous plus beaux et impressionnants les uns que les autres.

Il me suffit d’une balade ou deux, de quelques récoltes diverses et variées pour me provoquer un flash créatif et me mettre au travail !

Morgane, fondatrice de Morgan Lou

Tu le sais, notre coup de cœur de la saison est ton modèle Mutine. Peux-tu nous en parler ?

Mutine est née d’une recherche sur le mouvement des racines aux pieds des arbres.

Morgane, fondatrice de Morgan Lou

Je souhaitais retranscrire cette texture forte et charismatique. Pour la médaille, la version avec pierres reprend l’idée de la racine qui s’acclimate et se pare de ce qu’elle rencontre sur son chemin à la manière d’un bijou.

Et ton coup de cœur à toi, c’est quoi ?

Mon coup de coeur à moi ? Je pense que c’est comme toi, la bague Mutine, version argent, je ne la quitte plus, elle est glissée à mon doigt tous les jours ! Elle s’adapte à toute mes tenues et fait toujours sensation .

Si tu pouvais choisir n’importe quelle muse pour porter tes bijoux Morgan Lou, tu choisirais qui ?

J’y ai déjà réfléchis et je serai incapable aujourd’hui de choisir UNE muse. En réalité, j’ai créée Morgan Lou pour tous.tes sans vouloir cibler et enfermer la marque dans une catégorie. Les bijoux Morgan Lou sont faits pour que chacun.es se sentent fièr.e.s et audacieux.ses dans son quotidien ! 

Quelles sont les pièces de ta collection qui ne quittent jamais tes doigts, ton cou…

Je suis toujours parée de mes créoles Pavane argent de ma première collection Fall, pour des créoles du quotidien elles sont parfaites, légères et aux design mouvementés . Elles sont toujours accompagnées de ma ear cuff Mutine de la collection Farouche en vermeil.

J’aime beaucoup associer les métaux, je trouve que le mélange or et argent offre un contraste hyper tendance !

Morgane, fondatrice de Morgan Lou

Tu as lancé des ateliers pour apprendre à confectionner soi-même son bijoux, c’est important pour toi d’être dans la transmission ?

J’ai de la chance d’être à un moment où les métiers de l’artisanat sont remis en avant et apprécié à leurs juste valeur/labeur. Il est essentiel pour moi d’aider mon coeur de métier à  revaloriser le travail manuel.  Encore plus de montrer aux gens qu’avec un peu de travail et quelques techniques simples, ils peuvent créer de grandes choses, qu’ils puissent éprouver la satisfaction d’avoir fait les choses par eux-mêmes ! Actuellement, en plus de pouvoir confectionner son bijou lors d’un atelier, je donne aussi des cours de préparations aux épreuves du CAP bijoutier-joaillier, première étape vers le métier de Bijoutier.

Retrouvez les créations de Morgan www.morgan-lou.com !

Série photos de Solenne Jakovsky pour Le Prescripteur.

CategoriesLifestyle

1
Poster un Commentaire

avatar
300
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
trackback

[…] Maman, c’est la marque de bijoux intemporels en plaqué et argent qui propose des gravures personnalisés qui racontent nos histoires : […]