P

Parfums naturels : quand nos fragrances se mettent au vert !

Parce que nous sommes de plus en plus nombreuses à nous préoccuper des substances que l’on applique sur notre peau, et que le parfum fait partie de nos produits de beauté préférés, à leur tour, les parfumeurs se mobilisent pour nous offrir des formules à base d’ingrédients naturels et respectueuses de l’environnement. Pas si simple, mais de très belles marques ont déjà gagné le pari. Rencontre avec Camille Goutal et Isabelle Doyen, créatrices de la nouvelle maison de parfums 100% naturels, Voyages Imaginaires…

Si on connaît déjà Camille et Isabelle grâce à leurs sublimes créations pour la maison Goutal, (Isabelle a enseigné à l’ISIPCA, formé de nombreux parfumeurs comme Francis Kurkdjian et collaboré avec Annick Goutal dès l’âge de 26 ans et Camille, fille de cette dernière, l’a rejointe dans l’aventure après une carrière de photographe), c’est avant tout leur passion commune pour les matières naturelles qui les a incitées à se lancer dans ce qu’elle considère un peu comme une épopée onirique et romantique : la création de fragrances exclusivement à base de molécules naturelles et d’alcool de blé bio pour les magnifier jusqu’à la sublimation…

Isabelle et Camille – Crédit photo Solenne Jakovsky

Camille, qu’entend-on exactement par « parfum naturel » ?

Une fragrance naturelle, c’est avant tout un grand défi ! Car pour la créer, on doit s’appuyer sur une gamme de molécules beaucoup plus réduite, puisque privée des incontournables extraits synthétiques utilisés dans la parfumerie moderne. C’est une formule qui n’utilise que des matières issues de la nature, aucune substance chimique. Elle est donc beaucoup plus complexe ! On pourrait l’assimiler à de la Haute Couture du Parfum.

Isabelle, quelles sont les différences majeures dans le processus de fabrication ?                                      

Dans la parfumerie dite « traditionnelle » et grâce au synthétique, on dispose d’un panel d’environ 5000 notes pour composer un parfum, de conservateurs, d’huiles minérales et autres agents fixateurs qui vont contribuer à rendre le jus à la fois intense et stable dans le temps. Or, pour le moment, il n’existe qu’environ 500 notes naturelles dont les essences et huiles essentielles sont issues de procédés d’extraction les moins dénaturants possibles, et donc plus coûteux. Pour être 100% naturel, on utilise aussi de l’alcool de blé bio. Tout cela oblige évidemment à formuler différemment, à faire des tours de passe-passe, mais aussi à bousculer nos modes de réflexion. C’est un challenge exaltant, car il faut également essayer d’être raisonnable en termes de budget !

Camille, y-a-t-il de vraies différences sensorielles entre les parfums traditionnels et naturels ?

Les parfums naturels n’utilisent pas de « mammouths chimiques » pour faire tenir leurs formules infiniment. Ils sont donc plus intimes, plus délicats et laissent des sillages moins puissants, mais très raffinés.

Isabelle, pourquoi choisir un parfum naturel ?

Pour prendre soin de soi et de son environnement, dire au revoir à tous les ingrédients nocifs qu’on a pu appliquer sur sa peau. Pour revenir à de vraies sensations olfactives, sans artifices, et redécouvrir les vertus des plantes dont ils peuvent être composés. Pour sentir naturellement bon !

Quelle est la différence entre un parfum naturel et un parfum bio ?

C’est surtout une histoire de normes et de labels. Pour être 100% naturel, il faut répondre à une charte mais ça ne veut pas dire qu’on soit bio pour autant. Pour cela il faut répondre aussi à d’autres normes qui évoluent tout le temps. Nos parfums sont 100% naturels avec de l’alcool de blé bio et dans un souci d’écoresponsabilité, nous avons aussi conçu un coffret en papier FSC, habillé de cellophane biodégradable et un flacon rechargeable fabriqué à la main.

Camille et Isabelle, quelles ont été vos sources d’inspiration pour cette première ligne de parfums Voyages Imaginaires ?

On a imaginé un véritable « trip olfactif » qui conduirait soit vers une destination réelle, soit chimérique, mais dans tous les cas permettrait une véritable exploration personnelle. Chaque création est un voyage à fleur de peau.

Pour Azahar, on est transporté au Maroc, à l’ombre des orangers qui s’étirent au soleil couchant, grâce à une fleur d’oranger gourmande puis savoureuse et à de la mandarine et de la vanille moelleuse.

La Couleur de la Nuit est une marche nocturne dans la moiteur d’une nuit asiatique. Une lavande verte, du géranium rosat, de la vanille et du patchouli pour une élégante volupté.

Le Grand Jeu est un bain de soleil durant lequel le gardénia, la vanille, le lait de coco et la tubéreuse exaltent le corps.

Tea & Rock’n’Roll est un thé bergamote, velouté par des notes cuirées et de fève tonka. On s’est imaginé un de ces rockeurs anglais un peu déglingué, terminant ses nuits de dingue avec un thé so british, so chic, avant d’aller se coucher.

Et pour l’Echappée Sauvage, c’est la Méditerranée à l’état pur, quand le soleil est au zénith et qu’il fait craquer les bois. On y retrouve de la bergamote, du citron, des baies roses et de la figue.

Quelques parfums bio qu’on adore :

Marc Antoine Barrois, ganymede, boisé et floral, parfum unisexe (175€) |  Acorelle, Douceur Vanillée, 32,90€ | Bon Parfumeur,702, Eau de Parfum à l’encens, lavande et bois de cachemire, 82€
Carlotha Ray, Poire & Santal Blanc, 84,90€ | Honoré des Prés, Nu Green, 56€ | Estime & Sens, Eau de Toilette Sable, 35€ |
Elixirs & Co, Eau d’Elixir aux fleurs de Bach, 19,50€ | Douces Angevines, eau de parfum, 78€

Crédit photo parfums : @zoefidji pour @leprescripteur | crédit photo couverture Thom Milkovic

CategoriesPortraits

Poster un Commentaire

avatar
300

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de