P

Phoenix, le premier album enfin disponible de Charlotte Cardin

On n’oublie pas sa première interview « en physique » après une année entière de travail à distance. Trop heureuse d’avoir re-nouer avec les bonnes vieilles habitudes (le masque en plus) en compagnie de Charlotte Cardin pour parler de la sortie de son tout premier album ! Souvenez-vous, j’avais eu le plaisir d’accueillir Charlotte en couverture du Prescripteur en novembre 2019 avec des premiers EP ultra prometteurs. Autant vous dire que cet album Phoenix, on l’attendait. Et on a bien fait d’être patientes...

A seulement 25 ans, Charlotte sort un album aux textes puissants inspirés de ses craintes et de son histoire personnelle qu’elle parvient à exprimer en musique. Un thème récurrent revient beaucoup : celui de jouer avec le feu… A l’hôtel Grand Amour où nous avions rendez-vous, elle revient sur trois titres de son album qui annoncent la couleur : un clash des styles ! Le fil conducteur ? Les textes, la voix et une simplicité dans les arrangements. Montez le son.

#1 – Passive Agressive

C’est drôle car la composition du morceau versus la vibe sombre du clip sont complètement différentes. J’ai écrit ce morceau avec Jason Brando, mon manager mais aussi celui qui a co-écrit l’album avec moi et co-réalisé tout ce que j’ai sorti jusqu’à présent. Cette chanson a été écrite dans l’euphorie d’une fatigue extrême : cela faisait des jours et des jours qu’on travaillait fort sans aboutir à rien en studio. On n’avait juste la ligne de refrain, donc seulement trois phrases et toute la chanson à monter. Et on a commencé à chanter des lignes gospel, c’est comme ça qu’on est arrivé à la phrase « Alleluia Baby » ! C’est drôle, car c’est le premier morceau écrit ensemble qui s’est retrouvé sur l’album et c’est pour cela qu’il est plus pop et 80’s, ce qu’on ne retrouve pas forcément ensuite dans l’album.

Charlotte Cardin – Photo de Solenne Jakovsky pour Le Prescripteur

#2 – Daddy

Ce morceau est une collaboration avec toute ma crew ! Mon bassiste Mathieu et Jason ont écrit la ligne de basse qui est le fil conducteur de la chanson, qui est très particulière. Ensuite lors d’une autre session en studio, Marco, mon tour manager mais aussi song writer, a ajouté quelques idées fortes. Cette chanson s’est un peu créée comme un cadavre exquis ! Il y a plusieurs parties qui fonctionnent bien ensemble mais qui sont très différentes. Il n’y avait pas encore de parole et j’avais envie de parler d’un moment précis : celui quand on se retrouve en soirée, qu’on a l’oeil sur une personne mais que quelqu’un d’autre tripe aussi sur cette personne. Et on se dit qu’on fonce tout de même, même si c’est une mauvaise décision. C’est une chanson sur le fait de profiter chaque instant d’une mauvaise décision, même si on sait qu’on devra en assumer les conséquences le lendemain.

Charlotte Cardin – Photo de Solenne Jakovsky pour Le Prescripteur

#3 – Meaningless

Meaningless est très spéciale car elle parle du fait que tous les humains sur cette Terre ont besoin de vivre des choses qui ont les font sentir en vie. Souvent ce sont des choses peut-être un peu malsaines, mais on en a besoin. La chanson s’applique bien à la situation acutelle même si elle a été écrite bien avant. Cela parle des addictions mais aussi de relations intenses et destructrices. L’histoire de cette chanson est aussi un peu magique : Jason avait écrit la phrase du refrain quand il avait 20 ans, après une rupture très douloureuse. Aujourd’hui Jason a 38 ans et il avait conservé cette phrase. Il m’a joué ce refrain avec sa guitare en studio et j’ai été touchée. On l’a retravaillé ensemble dans une tout autre ambiance, mais tout est parti de ces paroles :

I don’t wanna live
A meaningless
I don’t wanna live
A meaningless
Life without you

Comment appréhendes-tu la sortie de ton album malgré le contexte ?

Je la vis difficilement je t’avoue ! (rires) Et en même temps, je suis très heureuse de sortir enfin cet album car sa sortie a déjà été repoussée de presque 1 an. J’avais observé l’année dernère quelques amis qui avaient tenté de sortir leur album en pleine pandémie et malheureusement beaucoup de sorties sont passées sous les radars, et c’est très difficile pour un artiste car ce sont des années de travail qui sont perdues. L’année dernière tout le monde n’avait pas l’espace mental pour découvrir des artistes émergents, donc j’ai attendu, j’ai été patiente. Aujourd’hui, c’est difficile de me dire que je ne ferai peut-être pas de tournée avec cet album, car je trouve que les chansons prennent vraiment leur sens lors d’une représentation en live à la rencontre d’un public. Mais faire découvrir mon album, c’est super excitant et bien plus excitant que tout ce que j’ai pu vivre cette année ! (rires)

Charlotte Cardin – Photo de Solenne Jakovsky pour Le Prescripteur
CategoriesNon classé

Poster un Commentaire

avatar
300

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de