P

Pomme, poire, cloche, abricot… Nos seins sont uniques !

Coucou c’est nous !


Le Prescripteur, c’est le magazine féminin créé par Prescription Lab pour vous parler beauté sans niaiserie, mode sans complexe et vous présenter des femmes et des hommes sans limite !

S’abonner au Prescripteur papier


Recevez chaque mois dans votre boîte aux lettres Le Prescripteur glissé dans la box beauté Prescription Lab !

« Les hommes aiment les gros seins. » « Ils doivent être ronds et fermes ». Mais nos nichons n’ont pas forcément la tronche de jolies pommes. Ils ne sont pas for-cé-ment symétriques. Ni collés-serrés vers le décolleté. Non. On a une exclu pour vous : il y a autant de formes de seins que de femmes sur terre. Attention, on va vous envoyer de la diversité.

Article écrit en partenariat avec Le Salon des Dames !

On a longtemps cru que les seins devaient ressembler à ceux que l’on voyait au cinéma. Des seins à la Bardot. Cette idée a complexé 50% de l’humanité. Surtout qu’à l’époque on ne savait pas que les actrices faisaient appel à des doublures et qu’il n’y avait en réalité que deux ou trois paires de nénés qui tournaient sur tous les plateaux de cinéma. Alors on a standardisé notre poitrine, et toutes les femmes ont fini par croire que leurs seins avaient un problème.

A l’époque on ne savait pas que les actrices faisaient appel à des doublures et qu’il n’y avait en réalité que deux ou trois paires de nénés qui tournaient sur tous les plateaux de cinéma.

Petit à petit, on a commencé à dire qu’il y avait 3 formes de seins possibles, puis 7 en 2014. Aujourd’hui on parle de 28 formes grâce notamment à Instagram qui a libéré la parole des femmes à ce sujet. On parlait autrefois de la forme-pomme, maintenant, nous avons les formes : poire, cloche, abricot, melon, lotus, bol de soupe, citron, cerise, volcan, olive, coquelicot…

Mais quand comprendrons-nous que nos seins sont uniques ? Que ça ne sert à rien de leur trouver à tous des noms d’oiseaux, et de les faire entrer à tout prix dans une case ? Notre poitrine, c’est une facette de nous, un trait particulier. Elle est singulière. Un peu comme chaque femme quoi.

Les tétons peuvent être rentrés ou sortis, rose, noirs, marron, plats, bouffis…

Soyez fière de vos nénés, parce que tout ce qu’on vous a dit jusqu’à aujourd’hui est faux. Non, les gros seins ne donnent pas plus de lait que de petits tétés. La taille des seins n’a rien à voir avec la quantité de lait qu’ils peuvent produire. Non les seins ne doivent pas être symétriques. Le sein gauche est souvent plus gros chez toutes les femmes d’ailleurs. Les tétons peuvent être rentrés ou sortis, rose, noirs, marron, plats, bouffis…

 

Une étude faite par l’Université de Laval au Québec, au Canada, a montré que le taux de suicide est 73% plus élevé chez les femmes ayant fait refaire leur poitrine. C’est dire le poids qui pèse sur nos seins ! Likez vos nénés une bonne fois pour toute parce que la société va mettre du temps à le faire pour nous. On essaye ? Nichon ni froid.

 

 

Le Salon des Dames

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
300
  Subscribe  
Me notifier des