S

Son d’une nuit d’été : « Time to lose » de Joris Delacroix

Coucou c’est nous !


Le Prescripteur, c’est le magazine féminin créé par Prescription Lab pour vous parler beauté sans niaiserie, mode sans complexe et vous présenter des femmes et des hommes sans limite !

S’abonner au Prescripteur papier


Recevez chaque mois dans votre boîte aux lettres Le Prescripteur glissé dans la box beauté Prescription Lab !

Notre été sera décidément électro ! Après Kadebostany, on vous a déniché en exclusivité le nouveau morceau de Joris Delacroix, « Time to lose », une invitation à danser vos nuits d’été avec une énergie nostalgique devenue la signature de ce DJ/producteur montpelliérain.

Joris Delacroix ensorcelle nos oreilles depuis bientôt dix ans, avec deux albums au compteur ( Room with View – 2011, Night Visions – 2018) et un titre-phare joliment baptisé « Air France » :

Pour ce nouveau morceau intitulé « Time To Lose », Joris est l’invité du label Hungry Music où il rejoint Worakls, N’To et Joachim Pastor.  Ce label propose un son moins formaté et plus « léger » que la techno traditionnelle ; chez HM, elle se teinte d’influences suffisamment variées pour s’adresser à un public plus large que celui des rave parties et autres soirées d’initiés. On pourrait presque parler d’une patte « du Sud » pour ce groupe de DJs et le courant musical qu’ils distillent à travers les festivals du monde entier. Un autre versant de la « French Touch » qui réchauffe les platines et les cœurs.

Inviter Joris Delacroix sonnait donc comme une évidence pour Hungry Music. Pianiste depuis sa plus tendre enfance et biberonné à la French Touch pendant son adolescence, Joris n’hésite pas à mélanger les genres entre sonorités électroniques et mélodiques : sur « Time To Lose », on a l’impression d’entendre un pianiste électro supersonique porté par des basses puissantes ; l’ensemble propulse vers un beau voyage spatial et musical.

La rapidité de « Time to lose » contraste avec son titre, un paradoxe voulu par le contexte de sa création, comme l’explique Joris :

« C’est un morceau que j’ai commencé lors d’un week-end OFF, ce qui est assez rare dans ce métier. Le tiraillement entre l’envie d’en profiter et l’angoisse de l’inactivité a donné le thème du morceau. « Time to lose », c’est une ode à l’inertie sous deux aspects, entre peur d’être inactif et plaisir d’en profiter. Cela s’est traduit par une production finale assez énergique et à la fois nostalgique. »

Pas de temps à perdre  J pour l’écouter, c’est ici !

 

Et pour une petite playlist Soundcloud made by Joris, ici :

 

Pour plus d’infos sur Joris Delacroix :

Instagram @joris_delacroix et sur Facebook 

Et sur Hungry Music : http://hungrymusic.fr à suivre également sur Spotify « Hungry Music »

 

Pauline Delsalle

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
300
  Subscribe  
Me notifier des