T

Tessa B, « Je ne me suis jamais dit que j’allais me lancer dans la chanson »

Coucou c’est nous !


Le Prescripteur, c’est le magazine féminin créé par Prescription Lab pour vous parler beauté sans niaiserie, mode sans complexe et vous présenter des femmes et des hommes sans limite !

S’abonner au Prescripteur papier


Recevez chaque mois dans votre boîte aux lettres Le Prescripteur glissé dans la box beauté Prescription Lab !

Les Zéniths, elle les a enchaînés aux côtés du groupe Synapson. Décidée à se lancer en solo, Tessa B nous dévoile son second titre “Repose en paix” après la sortie de son premier single “Jamais”. Un univers pop et urbain qui vient bousculer les rangs de la chanson française !

Comment as-tu commencé le théâtre ?

J’étais assez introvertie plus jeune et je sentais ce besoin de m’exprimer sur scène. J’avais mis le chant de côté pour me concentrer sur le théâtre. J’ai commencé par un an aux cours Florent puis deux autres années dans une école d’art dramatique. J’ai découvert la scène avec le théâtre et me suis rendue compte que ça me plaisait beaucoup !

 

Mon père me filmait depuis mes deux ans et il me disait “chante” comme s’il savait que j’allais adorer ça.

 

Et le chant dans tout ça ?

A la base je chantais pour moi, dans ma chambre, avec ma sœur. Je ne me suis jamais dit que j’allais me lancer dans la chanson. J’ai toujours beaucoup chanté, je travaillais vraiment ma voix et l’utilisais comme mon instrument. Ce qui est drôle, c’est que mon père me filmait depuis mes deux ans et il me disait “chante” comme s’il savait que j’allais adorer ça.

J’ai fait un son qui a plu à Synapson et direct go Zénith !

Tu as signé dans une maison de disque à 19 ans, raconte-nous !

J’étais au lycée quand j’ai commencé à envoyer des candidatures pour tout et n’importe quoi. Un jour, j’ai vu l’annonce :”recherche cœur pour la chanteuse Zaz”. J’ai envoyé une vidéo où je chante Etta James et un producteur m’a appelée pour me proposer un album que j’ai réalisé très rapidement. Mais ça a pris un temps énorme et la chanson que j’avais faite il y a presque deux ans ne me correspondait plus. L’album n’est finalement pas sorti selon ma volonté, mais ça m’a donné les armes pour la suite !

Tu t’es retrouvée en tournée avec Synapson, comment ça s’est passé?

Un jour, mon directeur artistique m’a appelée pour m’annoncer qu’Anna Kova, la chanteuse de Synapson “All in you”, cherchait sa remplaçante pour ses tournées. Ce qui est fou, c’est que trois jours avant, je découvrais cette musique dans ma chambre et je me disais “c’est vraiment lourd !” J’ai fait un son qui a plu à Synapson et direct go Zénith ! J’ai découvert la scène, faire le show et j’ai trouvé ça fou !

Quand j’ai entendu ma voix en français, j’ai eu un déclic.

Qu’as-tu appris à la suite de ces grosses scènes aux côtés de Synapson ?

J’ai énormément appris, surtout dans l’écriture ! Je suis l’auteure de « Blade Down ». Je me suis aussi rendue compte que je ne voulais plus chanter en français parce que je n’aimais pas entendre ma voix autre qu’en anglais.


Pourtant tu chantes en français maintenant, comment ça se fait ?

J’étais en train d’enregistrer une chanson en anglais quand j’ai rencontré Benny dans les studios. Il m’a demandé pourquoi je ne chantais pas en français, on s’est posé et en 3 heures, on a écrit deux chansons. Quand j’ai entendu ma voix en français, j’ai eu un déclic. Benny partait à Montréal deux jours après et j’ai eu un tellement bon feeling avec lui que je l’ai rejoint pendant un mois pour composer et écrire des morceaux en français.

 

Tu as sorti un clip pour la chanson “Jamais”, c’est important d’avoir un relais image à ce que tu chantes ?

Oui c’est très important ! Le producteur du clip, Remy, je le connais depuis 10 ans ! On s’est rencontré au lycée, puis on s’est perdu de vue et on a repris contact il y a deux ans. J’ai découvert son travail et j’ai aimé sa signature. Je voulais faire quelque chose avec lui.

Ton morceau “Jamais” est similaire aux prochains titres ou au contraire totalement différent ?

Il y a quelques musiques qui ont cette vibe trap dans l’instrumental et d’autres plus différentes. Mais je ne veux pas balancer ma voix et tout dévoiler maintenant pour laisser les gens découvrir petit à petit de quoi je suis capable.

 

Ton morceau “Repose en Paix”, c’est le prolongement de “Jamais” ?

Oui car la prod’ reste urbaine, c’est de la nouvelle chanson française. La mélodie est tout de même plus entraînante et plus chantée. Mais il va y avoir plein de belles choses bientôt ! Je serai au Printemps de Bourge le 17 avril, ce sera ma première grosse scène en tant que Tessa B !

Quelles sont les musiques que tu écoutes en ce moment?

“7 rings”, “Thank u Next”, “Imagine” et “Break up with your girlfriend” d’Ariana Grande, j’adore cette fille ! J’écoute aussi en boucle “Shallow” de Lady Gaga et Bradley Cooper.

Réservez dès maintenant vos places pour ses concerts :

Printemps de Bourges (17 avril), Paris – Boule Noire (17 mai) –Les Arènes de Nîmes en première partie de Soprano (27 juin) – Cabourg Mon amour (29 juin) et Les Ardentes (06 juillet)

Photos Solenne Jakovsky pour Le Prescripteur

Categories
Chloe Audiger

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
300
  Subscribe  
Me notifier des