V

Voyage au temps de la Fête Impériale version 2.0 !

Derrière les pièces créées par Fête Impériale se cachent milles influences : fauvisme, époque victorienne, expressionisme, fin du 19ème siècle, années 80, mode masculine… On est fan de ces vêtements à la fois modernes et intemporels qui mêlent histoire, art, voyage… et on a eu le plaisir d’interviewer Laura Gauthier, la fondatrice de cette jolie marque éco-responsable, pour lui poser toutes nos questions.

Quel était votre parcours avant de lancer Fête Impériale ?

Je suis parisienne d’origine réunionnaise, j’ai vécu toute mon enfance et adolescence à Paris. Au début de ma vie professionnelle, j’était dans les milieux de la communication digitale et du e-commerce.
Ensuite, je suis partie vivre à Londres pendant 4 ans, entre 2009 et 2013, ou je dirigeais le développement digital et e-commerce de grands magasins, puis de marques en free lance. C’est là bas que j’ai trouvé la liberté et le courage nécessaires pour me lancer dans la création de Fête Impériale à mon retour.

Pourquoi un tel nom ?

Il fait référence à une partie moins connue de l’histoire de Paris sous le second empire. Les Fêtes Impériales étaient des fêtes d’apparat, fastueuses et colorées organisées sous Napoléon III. Elles avaient pour particularité de mélanger artistes, élites, scène créative et intellectuelle.  Ce qui était une première pour l’époque. 

J’aime aussi la symbolique du mot “fête” qui insuffle une note de légèreté et de joie, ce que doit à mon sens aussi incarner le vêtement…permettre de changer de personnalité au travers d’une tenue ou d’une autre. J’aime le côté versatile qu’il offre.

L’idée d’une mode qui ne se prend pas trop au sérieux…Une collection réussie doit procurer liberté d’être et de mouvement aux personnes qui la porte.

Laura Gauthier, Fondatrice de Fête Impériale

Les pièces Fête Impériale sont toujours super fortes et cohérentes, qu’est ce qui vous inspire ? Comment naît une collection ?

J’ai une période de prédilection, la fin du 19ème / début du 20ème:  Les courants artistiques (le fauvisme, l’expressionnisme…), l’ouverture des écoles d’art aux femmes, les courants architecturaux (l’art nouveau notamment pour l’intégration de la nature dans le mobilier urbain et les intérieurs), Flaubert et l’éducation sentimentale, la peinture “sociale”… Je peux par exemple m’inspirer d’une peinture de cette époque, de détails d’une manche ou d’un col pour la création d’une pièce. Le col de la blouse Eupraxia d’inspiration victorienne ou la blouse Boldini dont la manche est totalement inspirée d’une peinture du maître du même nom.

Blouse Eupraxie par Fête Impériale
La Blouse Eupraxia par Fête Impériale

J’aime contraster le côté “chargé” de cette période avec la désinvolture des années 80.

Pour chaque collection je commence par la création d’un imprimé. Souvent sous forme de collage en reprenant des photos de vacances, parfoit en y ajoutant du dessin. J’aime imaginer des paysages et mondes imaginaires sous forme de fresques, où la botanique, l’antiquité et certaines références personnelles se mélangent.  

De l’imprimé nais le pantone couleur de la collection. A partir de là, je travaille avec mon équipe sur la création des silhouettes, des coupes et le choix des matières. 

J’aime mélanger des pièces féminines, avec des coupes très oversized en empruntant des détails aux années 80 et au vestiaire masculin.

Qu’est ce qui fait de Fête Impériale une marque engagée pour l’environnement ?

L’éco-responsabilité est au cœur de toutes les décisions, du processus de création à la production. Le choix des matières : naturelles, biologiques et/ou recyclées. Le choix des savoir-faire locaux : les tissus imprimés sont tissés et imprimés en Italie, la maille est italienne, les broderies sont françaises…

Notre production quant à elle est parisienne et européenne pour la plupart des pièces. Nous travaillons aussi avec un atelier familial et talentueux en Tunisie. Nous produisons parfois à la demande, et nos collections sont toutes en édition limitée afin d’éviter la surproduction.

L’égérie que vous rêveriez d’avoir ?

Zoé Kravitz !!

Les couleurs qui vous inspirent pour cet été ?

Les pantones de bleu et de beige/terracotta.

Portrait chinois…

  • Si vous étiez une plante, vous seriez… Un palmier
  • Si vous étiez une saison, vous seriez… L’été
  • Si vous étiez une ville, vous seriez… Lisbonne
  • Si vous étiez une pièce Fête Impériale, vous seriez… La robe Rachelle en soie recyclée
Robe Rachelle en soie recyclée par Fête Impériale
La robe Rachelle en soie recyclée Fête Impériale
  • Si vous étiez un livre, vous seriez… L’éducation sentimentale
  • Si vous étiez un super pouvoir, vous seriez… La téléportation d’un lieu à un autre ET dans le temps 
  • Si vous étiez une chanson, vous seriez… C’est difficile de répondre. Je pourrai en être 10 à la fois (une pour chaque personnalité 😉)…de Barbara à Nina Simone en passant par les Beatles, Bowie, Beyoncé ou Drake.  Celle qui m’obsède depuis pas mal de temps déjà en ce moment : Cold Little Heart de Michael Kiwanuka
  • Si vous étiez un dessert, vous seriez… Des fraises avec de la chantilly 
  • Si vous étiez un loisir créatif, vous seriez… L’aquarelle et le dessin 
  • Si vous étiez un sport, vous seriez… Le yoga
  • Si vous étiez une émotion, vous seriez…  L’audace 
CategoriesPortraits

Poster un Commentaire

avatar
300

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de