W

WWSW – La mode responsable est-elle boring ?

Coucou c’est nous !

S’abonner au Prescripteur papier

Pour inaugurer ma nouvelle rubrique pour Le Prescripteur, WWSW (What Would Sabina Wear ?), je vous parle de mon aversion désormais caduque envers la mode « responsable » !

Alors qu’avec l’équipe du Prescripteur, nous faisions une incursion dans mon dressing afin d’illustrer cette rubrique, j’ai pris conscience que, contrairement à ce que je pensais, ma consommation de la mode était, finalement, plutôt responsable. Commençons par la tenue que j’ai choisie ci-contre : elle se compose à 90% de pièces vintage et d’un blazer de la marque Reformation.

Shopper vintage, est, par essence, plus responsable que dénicher ses looks dans les retailers géants (dont je ne citerai pas les noms) qui peuplent nos villes et remplissent nos placards de Made in China. Expliquer pourquoi c’est mieux relèverait de l’anecdotique. Rentrons donc dans le vif du sujet et parlons adresses.

 

Shopper vintage, est, par essence, plus responsable que dénicher ses looks dans les retailers géants.

 

En ce qui me concerne, je pense que d’aucun pourrait me qualifier « d’hystérique du vintage », le curseur de ma passion pour les pièces de seconde main se trouvant à une distance infime de celui de l’obsession. J’ai conscience que, pour la plupart d’entre vous, l’idée même de fouiller dans une fripe qui sent la naphtaline donne des frissons, mais j’ai trouvé la solution, et cette dernière se nomme Etsy. Ce site de vente en ligne rassemble des centaines de boutiques de particuliers, dont plusieurs d’entre eux se trouvent être de magnifiques échoppes vintages localisées Outre-Atlantique. Armez-vous donc de patience, et des bons mots-clé, et préparez-vous à shopper. Mes préférés ? « Levi’s 501 », « 70’s rock t-shirt », « edwardian blouse »… Bien entendu, pour shopper sur Etsy, il faut être sacrément motivée, et avoir une petite idée de ce que l’on recherche. L’effet de surprise est moindre, je vous l’accorde…

Reste donc l’option de la boutique in situ. Paris ne manque pas d’adresses, à condition de sélectionner les bonnes : La Mode Vintage (pour les pièces de créateur), Thanks God I’m a Vip (pour un choix éclectique et très bien organisé), ou encore Pretty Box (pour une sélection de pièces victoriennes rarissimes ou de kimonos sublimes).

Enfin, certaines marques ultra branchées ont pris le parti de ne produire que responsable. Reformation en est le parfait exemple : en plus d’être portée par les filles les plus cool du moment (Kendall Jenner, Emily Ratajkowski ou encore Jeanne Damas, pour ne citer qu’elles), la firme californienne vous indique les tonnes d’eau ou de dioxyde de carbone économisés pour chaque vêtement fabriqué.

Bref, vous pensez toujours que la mode responsable est boring ?

WWSW-Sabina-Socol-Le-Prescripteur-mode-éthique-2
Blazer Reformation – T-shirt et jeans Vintage – Chaussures Chanel

 

L’article est également disponible en version papier dans notre numéro du Prescripteur de janvier disponible dans la box Prescription Lab !

Box-janvier-detox-lover-Prescription-Lab-Le-PrescripteurCTA2

Team Prescription

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
300
  Subscribe  
Me notifier des